les différentes Lunes Noires et leurs impacts dans notre Vie

Le Symbolisme de la Lune Noire 

 

Différentes interprétations existent en ce qui concerne le symbolisme de la Lune Noire. Celle-ci est appelée également Lilith. Je renverrai volontiers le lecteur aux ouvrages de Joëlle de Grave laine ainsi qu'à ceux de Jacques Bril, qui ont développé ce sujet. Ce que l'on peut retenir pour éclairer la symbolique Lune Noire en astrologie karmique, ce sont des éléments qui figurent dans la tradition kabbalistique: on considère la lune noire appelée Lilith comme un être qui précède la création d'Eve. Déesse ou faunesse née de la terre et qui se posait sur un pied d'égalité avec Adam, elle a manifesté son pouvoir et sa liberté en prononçant l'ineffable d'où la libération des énergies qu'elle représente, dans l'univers de l'ombre. D en résulte une attitude vengeresse, par le réveil des forces de l'inconscient qui peuvent se déchaîner et entraîner l'homme à sa perdition. Dans le thème astrologique, elle indique un point qui demeure inconscient et qui, par cela même, comporte une énergie fabuleuse, une attirance, des désirs obscurs, l'ambivalence, la fascination et le rejet. Le mythe qui se rattache à Lilith et qui est relatif à l'androgynat offre un éclairage qui permet de bien percevoir ce que l'âme cherche. Ce mythe évoque un état dans lequel il n'y aurait pas de séparation entre 37 l'homme et la femme. État à la fois féminin et masculin qui produit la béatitude. Dieu aurait considéré que cet état de béatitude lié à l'unité primordiale était non productif. Il aurait de ce fait, séparé les êtres entre féminins et masculins, afin que chacun recherche l'autre indéfiniment. C'est à ce moment là qu'Eve serait apparue auprès d'Adam. Le point du thème natal, où se situe la Lune Noire est la quête de quelque chose qu'on ignore. Vécu comme un vide, comme un manque, il est une insatisfaction, un désir inassouvi. Pôle de tous les extrêmes, la position de la Lune Noire, signale désir et rejet avec une notion d'absolu. Elle est attirance mais également comme un puits sans fond car inaccessible. Elle comporte une violence qui réveille l'obscur ou la violence. Elle est ressentie comme un manque tant que l'être n'a pas compris ce qu'il doit dépasser ou le deuil qu'il doit effectuer. Ce point du thème a une valeur initiatique, n peut demeurer "le point noir" de toute une vie. Dans ce cas, il engendre des souffrances infernales car seule la personne peut dépasser cela. Il arrive également que l'être bute sur ce problème toute la vie sans réussir à le résoudre. Le travail d'évolution à accomplir implique de devenir conscient de ce que représente le signe dans lequel elle se trouve. Il convient d'analyser comment cela se manifeste dans la vie personnelle et autour de soi, et ce que cela implique dans le comportement. Pour sortir de la souffrance infligée par la position Lune Noire, l'être n'a d'autre issue que de donner. Ce don de soi, qui doit s'opérer dans la vie actuelle, doit s'effectuer de façon privilégiée dans la Maison qui comporte la Lune Noire. La souffrance évoquée par le signe, s'évacue ou se transcende en opérant un don de soi dans la maison concernée. Lorsque la personne a su traverser la symbolique Lune Noire, lorsqu'elle s'est métamorphosée, elle se sent comblée dans sa vie. Elle passe du manque à la plénitude. A ce moment-là, elle dépasse l'ambivalence de fascination-rejet que comporte ce symbole. Dans le thème, c'est donc un lieu d'évolution, une énergie négative à vaincre. Elle est liée à tous les extrêmes. On lui attribue le mythe de la licorne. Cet animal fabuleux, est un cheval blanc avec un rostre sur le museau. Les chevaux se rattachent aux divinités de la Terre, à un univers symboliquement féminin. Ce rostre par contre, qui est comme une épée, est phallique, symboliquement masculin, n peut transpercer et féconder, n comporte une ambivalence de destruction ou de création. La fécondité est liée aux prises de conscience. L'animal blanc signale qu'il s'agit de quelque chose à transfigurer

Nous ressentons la Lune Noire comme un "profond vide intérieur" à combler impérieusement et sans cesse. Un manque énorme et insupportable. Une "blessure narcissique profonde" dirait un psychologue. C'est pourquoi elle peut constituer un "moteur" pour notre vie.

Ce vide ne peut cependant pas être comblé par nos forces ordinaires. C'est pourquoi il nous fait peur car il nous renvoie à une impuissance profonde.

On peut donc comprendre la Lune Noire comme lieu chaotique en nous, lieu de toutes les folies et de tous les excès, lieu de refus aussi, car notre nature humaine a horreur du vide.

 

Ce trou, occasionné par la Lune Noire, nous allons désespérément chercher à le combler, comme si c'était une profonde blessure en nous qu'il fallait panser à tout prix.

 

On peut comprendre aussi cette blessure intérieure comme quelque chose qui demeure "coincé" en nous, qui nous bloque à l'intérieur et qui occasionne donc de la souffrance.

 

La psychanalyse comme voie thérapeutique et initiatique est un des moyens actuels pour nous de faire "remonter" à notre conscient ce que signifie la Lune Noire et qui est dans notre inconscient et qui nous fait souffrir.

Dans le Karma, elle intervient pour provoquer un dépassement dans le domaine où elle se trouve.

Karmiquement, la Lune Noire représente des expériences de vies antérieures excessives, c'est-à-dire qui nous ont fait accéder à la limite de notre possible en tant qu'humain. Nous verrons précisément dans lequel des douze domaines de notre vie nous concentrons pour cette vie-ci cet excès. Quand je dis "excès", je n'introduis pas de morale: je ne dis pas "c'est bon", ou "c'est mauvais". Je dis "excès". C'est tout.

Avant de nous incarner, nous nous sommes donc "programmé" pour vivre cette Lune Noire comme une énergie à utiliser d'une manière supérieure.

Pour mieux comprendre ce programme comme d'ailleurs tout notre potentiel natal inclus dans votre thème, vous pouvez le concevoir comme étant est en tout point comparable à un programme de visite que nous faisons lorsque nous décidons d'aller visiter un pays étranger. Une fois sur place, nous pouvons suivre parfaitement notre programme, en partie… ou pas du tout. Il y aura aussi les impondérables, les retards d'avion, les musées fermés bref tout ce qui peut nous retarder dans notre visite.

 

Il y a trois attitudes possibles face à la Lune Noire pour essayer de "boucher" le trou douloureux qu'elle occasionne en nous: soit aller dans un sens extrême, soit dans l'autre extrême, soit enfin accepter d'entrer dans ce trou.

Nous passons généralement par les trois phases, car ce n'est que par le vécu qu'on apprend à connaître la marque de la Lune Noire.

 

Dans un premier temps, cela signifie que nous allons vivre le côté "sombre" du domaine où est placée la Lune Noire en ses signes et maisons. Pourquoi sombre ? Parce que manquant profondément en nous. C'est un élément en nous que nous devrions posséder pour que nous nous sentions "complet" et que nous ne pourrons jamais posséder.

 

C'est aussi analogiquement, si l'on veut, ce que représente le fameux "côté obscur de la Force", pour ceux qui connaissent le film "La Guerre des étoiles" de Georges Lucas. Nous reparlerons d'ailleurs un peu plus loin de ce que représente "l'empereur" du point de vue de la Lune Noire.

 

Pour mieux saisir la Lune Noire, voyons, par exemple, notre Lune Noire si elle se trouve dans le signe du Bélier ou en Maison I. Dans ce domaine de notre vie nous allons ressentir un manque profond concernant notre besoin d'exister par nous-même de manière autonome, ce que représente le Bélier en nous. C'est pourquoi l'on est très sensible à tout ce qui pourrait nous dominer, nous étouffer, nous empêcher d'exister. Nous vivrons donc (plus ou moins intérieurement) les aspects "noirs" du signe, comme la violence, l'impulsivité, la conquête militaire, la fascination des armes, la lutte contre les "oppresseurs" et d'une manière générale tout ce qui semble vouloir nous "empêcher d'exister" (la symbolique du Bélier) etc. Nous aurons donc comme tout un chacun envie d'exister par nos propres moyens mais nous ne pourrons jamais le faire, d'où ces tentatives maladroites qui ne seront jamais que des tentatives.

Puis, effrayé par l'emprise sur nous qu'à cette forme négative de la Lune Noire et de ses conséquences dans notre vie sociale (car nos tentatives maladroites prennent souvent la formes de passions récurrentes, ainsi nos "passions" et nos "vices" viennent de la Lune Noire), nous pouvons dans un second temps aller vers son extrême opposé: la sublimation.

Dans notre exemple de la Lune Noire en Bélier, nous pourrons donc afficher un pacifisme et une non-violence extrêmes au point de militer contre elle, comme Gandhi.

Cela ne comblera pas non plus le vide, mais va prendre une forme sociale beaucoup plus acceptable pour la société.

 

Plus nous ressentons ce vide, et plus nous allons aller dans ses côtés extrêmes.

 

Ainsi, d'incarnation en incarnation, nous pouvons sans le vouloir creuser ce vide un peu plus à chaque fois.

Peut-être que les plus grands saints ont été les plus grands criminels et inversement…

 

La troisième voie est celle qui intègre la Lune Noire en nous-même par une prise de conscience, sorte de mise en lumière de ce qu'elle représente.

 

Nous entrons ici dans le domaine de l'astrologie initiatique ou spirituelle.

 

Nous pouvons alors découvrir la véritable portée de la Lune Noire: la Porte d'Entrée du Temple.

Le Temple est nous-même. Avant de nous connaître vraiment et d'entrer en notre "nous véritable", nous aurons sans doute expérimenté auparavant beaucoup de formes extrêmes et y constater notre échec. Cela, c'est ce que nous faisons tous plus ou moins dans notre vie.

En ce sens, la Lune Noire peut être un véritable "moteur de vie" pour nous.

 

La Lune Noire peut aussi être  très mal vécue, car si les excès passés ont été très fort, il peut être difficile pour nous de remonter la pente seul. La portée de la Lune Noire peut ainsi finir par dépasser les limites sociales et il nous sera sans doute nécessaire de passer par un soutien thérapeutique et psychologique. L'on peut par exemple passer par le crime ou la folie, nés d'excès passés.

 

Vient cependant un moment où nous en avons assez d'être le jouet des forces qui nous manipulent et que l'on croyait manipuler.

A ce moment-là, nous sommes mûrs pour entrer sur le sentier de la vie spirituelle. Ce n'est pas forcément dans cette vie-ci et cela peut passer après avoir trouvé un relatif équilibre de sa vie familiale, sociale et professionnelle.

C'est l'accès à l'Initiation.

Rappelons-nous que dans les traditions initiatiques, l'Initiation est représentée sous le forme d'une Porte gardée par un Cerbère et un Ange: ce sont symboliquement nos deux côtés extrêmes.

On ne peut passer la porte qu'en observant l'Ange et le Cerbère comme deux faces d'une même pièce.

Concrètement, cela signifie essayer simplement de d'observer ces deux forces en nous sans nous y impliquer. Peut-être pour cela faut-il être passé par bien des échecs pour comprendre enfin. A ce moment, les portes s'ouvrent, et nous naissons à nous-même pour la première fois. D'où sans doute ces paroles de Jésus: "Ils ne verrons pas Dieu ceux qui ne sont pas nés de nouveau".

 

Voyez-vous à présent l'importance de la Lune Noire ?

Le personnage de l'empereur dans le film "Stars war" représente symboliquement le premier "gardien" de la Porte: le cerbère. Le personnage du chevalier Djédaï l'ange. Luke Skywalker représente en chacun de nous le disciple sur le sentier de l'Initiation. Pour devenir enfin ce qu'il est, il doit affronter ses deux côtés: le pouvoir absolu et le désintéressement absolu. Ce n'est qu'en renonçant à affronter l'empereur et en renonçant à la vie, sa vie de Djédaï, qu'il peut devenir ce qu'il est: l'Initié.

 

La Lune Noire dans la carte du ciel est le côté sombre d'une personnalité, un côté qui existe chez toute personne, même si chacune le manifeste avec ses propres nuances. C'est le côté d'une personnalité qui conduira inévitablement la personne à sa chute si elle l’alimente et s'y complaît. Ce sont nos tentations, qui rôdent à un niveau profond de notre conscience, ainsi que notre attirance pour des actions moralement et éthiquement impies, qui mènent éventuellement à l'autodestruction de notre personnalité. Lilith n’est pas en mesure d'apporter le bonheur, comme elle n’est pas en mesure de déclencher les événements comme le font les planètes réelles: son impact s'exerce sur la psychologie, sur les passions et désirs profonds. La Lune Noire génère les tourbillons astraux qui suscitent des émotions et des désirs forts, brouillant la conscience et l'empêchant de contrôler ou réguler son influence.

La position de Lilith dans l'horoscope démontre également quel type de personnes, dans celles que nous croiserons sur notre chemin, vont jouer dans notre vie des rôles de provocateurs et d'ennemis, rôles appelés à nous aider à évoluer, c'est pourquoi il vaut mieux ne pas tenir rigueur aux êtres qui doivent les jouer. Ils leur sont imposés malgré eux et il vaut mieux pour nous se concentrer sur les manifestations négatives de Lilith dans notre propre psyché ainsi que sur ses effets sur notre propre comportement, suivant sa position dans notre horoscope. Si ces manifestations négatives sont bien comprises et qu'un travail personnel est entrepris, alors plus aucune provocation ne nous effraie. Lilith est également associée au pire péché de l'homme, le suicide, qui est sans doute le résultat final de toute passion poursuivie jusqu'au bout.  Mais le choix appartient toujours à l'individu, et Lilith est impuissante devant la volonté de l'homme qui la voit et décide de s'opposer à elle.

La lune Noire est le questionnement perpétuel qui nous pousse vers l’accomplissement de notre destin, mais comme le dit si bien Nietzsche dans son œuvre, nous arpentons une corde tendue sur l’abîme, se poser trop de questions est insupportable, ne pas s’en poser nous coupe du but même de notre vie, ainsi, seul sur notre corde, il est dangereux de passer de l’autre côté, dangereux de rester en route, dangereux de regarder en arrière, frisson et arrêt dangereux…

La lune noire en astrologie est un élément difficile à saisir mais néanmoins très riche et très pertinent à étudier !
Son insaisissabilité tient principalement de 3 facteurs : tout d’abord la confusion qui règne sur sa définition astronomique et par conséquent les éphémérides à lui rattacher, ensuite à cause de sa signification en bonne part attachée à la notion karmique, et enfin à sa mauvaise réputation d’énergie extrémiste, sexuelle, douloureuse… bref noire!

Étymologiquement la lune Noire est donc un mot composé attaché à la Lune et au « noir ».
Précisons, le noir est synonyme de ténèbres et réveille dans notre inconscient des notions enfouies qui ont trait en partie à l’irrationnel et aux peurs, tant cette couleur a été largement utilisé dans l’imagerie populaire pour dépeindre des environnements maléfiques, même si dans une optique plus moderne le noir évoque un certain classicisme, le style gothique, la puissance…
Le noir symboliquement et analogiquement est consécutif de 3 choses :

  • de l’absence de lumière

  • de l’arrêt ou de la déviation de la lumière par la matière produisant une ombre

  • de l’absorption de la totalité des couleurs du spectre lumineux donnant la couleur noire visible

En occident le noir est attaché au deuil, ce qui n’est pas le cas dans toutes les cultures, le noir est notamment le yin féminin du taoïsme par exemple…

Cet aspect « noir » de sa définition lui colle à la peau, cependant, en tant aussi que facteur spirituel majeur métaphysique, nous ne pouvons nous priver de son étude lorsque nous abordons les profondeurs de l’Être.

Le symbole de la lune noire représente le croissant de l’âme dominant la croix de la matière (l’incarnation).

La lune noire comme facteur astrologique est puissante, complexe mais passionnante à étudier, j’espère vous transmettre cet intérêt dans cet article.



La lune noire en astronomie

Astronomiquement, la Lune Noire représente le second foyer de l'orbite elliptique de la Lune, le premier étant la Terre. La Lune représente symboliquement ce qui nous "attache" à notre existence. La Lune Noire ce qui peut nous en détacher.

La lune noire n’a pas de réalité matérielle comme les Planètes, mais le point qu’elle représente est de nature géométrique et il n’en est pas moins névralgique !

En réalité on doit d’ailleurs plutôt dire les points qu’elle représente, ce qui nous amène à la première difficulté : définir la lune noire, comprendre les différences entre la lune noire moyenne, la lune noire vraie ou corrigée…
Je ne rentrerai pas dans des explications trop techniques, le lecteur intéressé les trouvera dans la bibliographie en fin d’article.



  • la lune noire moyenne (appelée Licorne) correspond à l’apogée de l’orbite de la lune, l’endroit où elle est la plus éloignée de la terre sur le grand axe de l’ellipse. Il s’agit d’un des extrêmes polarisés dans le rapport terre/lune.

     

  • la lune noire vraie ou corrigée (appelée Lilith siège de nos peurs) est un point géométrique correspondant au second foyer de la lune obtenu par des calculs de correction : la lune corrigée tient compte dans son calcul de l’excentricité de l’orbite lunaire mais est plus approximative, tandis que la lune vraie est le fruit de calcul plus affinés. Le terme de Lilith, bien qu’extrêmement popularisé, peut se révéler trompeur dans la définition de la lune noire si l’on s’attache trop à sa mythologie, aussi je le laisserai en partie de coté dans cet article.

Pour comprendre la notion de second foyer, il faut se représenter la lune tournant sur son orbite elliptique excentrique autour de la terre; si l’orbite eut été parfaitement circulaire, la terre aurait occupé son centre, mais lorsque l’orbite est ovale et se décale, il y a 2 centres que l’on appelle foyers .

Le premier foyer est occupé physiquement par la terre, le second foyer est un point d’équilibre déduit géométriquement du rapport terre/lune et représente une concentration d’énergie, une focalisation dans le rapport terre/lune, un « négatif » de la terre. Il faut en outre ne jamais oublier de resituer que ce couple est en en permanence modifié par l’attraction du Soleil .



La lune noire, généralités

Dans la pratique, ces lunes noires ne sont jamais très éloignées, mais elles peuvent souvent être dans des Maisons et des Signes différents.
J’aurais tendance à dire que la lune noire moyenne produit des analyse tièdes tandis que la lune noire vraie fait ressortir le piquant (elle serait plus franchement un des vecteurs de l'Ombre jungienne…).

A ma connaissance, il n’existe aucune formule magique permettant d’établir avec certitude la lune noire qui sera sensible pour chaque natif, il n’y a que les déductions empiriques : repérer la fourchette du ciel dans laquelle se trouve les lunes noires et étudier les Transits et les Progressions …

Certains astrologues définissent clairement des attributions et des qualités spécifiques à chaque lune noire. Non pas que cette approche ne soit pas valable et en partie pertinente, mais il me semble que dans l’étude « classique » d’un thème, faire un distinguo si pointu nuit beaucoup plus à la clarté de l’interprétation et de la compréhension que cela n’apporte de plus-value, surtout si le consultant n’est déjà pas un familier de l’astrologie…
On peut dans un premier temps considérer la zone lune noire délimitée par les différentes lunes comme s’il s’agissait d’un orbe large (de même qu’il est réducteur d’arrêter les planètes, les signes ou les maisons de manière trop abrupte aux cuspides, cela fige le thème et rompt la dynamique nécessaire à une vision de la vie des cycles).

Le cycle de la lune noire est de près de 9 ans (8 ans et 10 mois environ)soit la période d’un demi-cycle des Nœuds Lunaires (ceux-ci se font Opposition lorsque la lune noire revient sur elle même), elle met environ 9 mois pour traverser un signe, le croisement de ces cycles rythme le processus d’individuation.

Les différents cycles de lune noire agissent comme autant de gestations métaphoriques tant physiques que symboliques, elles apportent :

  • des naissances dans le sens de maternité, du foyer, du Cancer, mais aussi de toutes maturations spirituelles…

  • et des séparations dans le sens de tout ce qui nécessite la coupure d’un cordon ombilical réel ou symbolique, un abandon vers plus d’indépendance, plus d’individualité, plus d’épanouissement de conscience, plus d’autonomie…

C’est quelque part une évolution intransigeante à marche forcée pour le bien de notre Être fondamental. Résister générera un manque, s’accrocher de manière trop conservatrice et compulsive aux reliquats devenus obsolètes est non seulement inutile et contre productif, mais cause de souffrances, source de grandes tensions psychologiques, de somatisations, et amène divers événements en synchronicité… seul l’accompagnement de ce mouvement perpétuel de la vie est réellement positif et productif pour la psyché.
Précisons bien que le phénomène d’évolution n’est pas une réelle contrainte (au sens menaçant du terme), mais simplement le fruit d’un processus naturel psychologique, un peu comme la vieillesse qui est un processus naturel physiologique : il ne faut pas vieillir, mais le vieillissement est spontané et naturel ! inéluctable…

Ces gestations ne durent pas qu’un seul cycle, elles sont perpétuelles, elles se prolongent sur toute la durée de la vie.
Parfois nous nous enlisons dans des schémas répétitifs plus ou moins conscients que nous jugeons rébarbatifs et inutiles, mais ils ont chacun une utilité pour préparer le cycle suivant pour peu que nous reconnaissions et admettions ce que nous sommes réellement, alors seulement nous passerons à un niveau supérieur de compréhension de notre structure psychologique fondamentale, la lune noire est une auxiliaire précieuse dans ce travail.



La lune noire en astrologie

Elle nous indique comment on va s'investir dans une problématique. La Lune Noire n'est pas une planète ni un satellite. C'est un point fictif, en rapport avec le mouvement de la lune. Celle-ci trace une ellipse dans son mouvement autour de la Terre. Elle décrit ainsi deux foyers. L'un d'eux étant considéré comme un champ d'influences occultes que l'on appelle la Lune Noire. C'est le pas moyen de la Lune Noire qui est pris en considération dans l'analyse suivante et non le pas corrigé. Ce dernier n'est pas sans importance, mais il intervient dans un deuxième temps au cours de l'évolution psychique ou spirituelle d'une personne. Le pas moyen étant en quelque sorte, le passage obligatoire à effectuer en toute conscience pour notre évolution. La deuxième position de la Lune Noire, correspond à l'étape suivante, qu'il faudra franchir lorsque l'être aura compris et dépassé, voire transcendé l'étape initiatique que comporte la position de la Lune Noire indiquée par le pas moyen.

La lune noire est notre appel au défi de l’individuation, le devenir ce que l’on est » de Nietzsche, cette initiation, cette quête qui n’est pas spontanée mais résulte de la volonté de dépassement de soi pour transcender l’homme simple, le caractère métaphysique de la personnalité.
Cet accomplissement dynamique est directement fonction de notre Soleil ainsi que des autres Planètes qui le secondent et revêt autant une face individuelle que sociale, à un certain niveau, la lune noire passe par la pleine réalisation du MC.

Mais la lune noire est spécifiquement consécutive du rapport Terre/Lune/Soleil, elle est la racine de la lune dans sa relation avec la terre, un luminaire métaphysique, elle fut même qualifiée par certains auteurs d’anti-lune ou d’anti-terre.
C’est à cause de l’importance majeure de la lune dans astrologie que l’on utilise des facteurs liés à l’orbite lunaire, pour affiner sa signification, comme les Nœuds lunaires et donc les lunes noires:

  • dans son sens d’apogée, la lune noire moyenne, elle symbolise la soustraction de la fonction planétaire de la Lune à l’incarnation terrestre, sa prise d’indépendance, la séparation, la libération, la purification (le croissant de l’âme sur la matière)

  • dans son sens de second foyer, la lune noire vraie corrigée, elle a au contraire une notion de maternage, un lieu de maturation, de croissance lucide

Ces 2 sens bien qu’en apparence antagonistes alternent et se rejoignent en bien des aspects, la lune noire tend dans sa définition même à représenter en même temps les contraires.
La lune noire se manifeste dans le thème de chacun à la mesure de la complexité de la conscience de l’être, elle implique une notion de choix conscient de l’accompagner, d’avoir déjà commencé à initier le processus d’individuation.



Lune noire au positif : dévoiler les potentialités latentes

Dans ses aspects positifs et évolutifs, elle est prise de conscience, élargissement de conscience, transcendance. Elle invite fortement au détachement, abandonner l’inutile, tailler dans la masse pour ne conserver que l’essentiel et faire fi du superflu. La lune noire ne nous offre que la vérité nue, dévoilée, parfois crue, trop crue, trop dure, trop aux antipodes de ce à quoi nous aspirons en surface, mais souhaitons nous toujours les bonnes choses pour notre Être fondamental ?
Nous nions ce que nous sommes quand nous n’en sommes carrément pas tout bonnement inconscient, nous prions pour une vie facile et empruntons volontiers le chemin de moindre résistance, mais lorsque il s’agit de notre nature fondamentale, on ne triche pas impunément, les énergies réapparaissent dans un changement d’affectation (voir notion d’Ombre jungienne).

La lune noire partage des valeurs féminines et sensibles de la Lune mais couplées aux valeurs plus masculines, froides, brutes et parfois fatalistes, karmiques et occultes, de Saturne, Pluton et Mars(des traits très Scorpion).
Elle est quelque part l’inverse des planètes sociales, surtout de Jupiter, sa fonction principale étant d’exclure, de discriminer.
Il ne faut pas brusquer l’éveil de la lune noire, les planètes trans-personnelles (y compris Uranus et Neptune ) l’aident dans son expression, mais du fait de leur lenteur, elles font un travail de fond pas toujours très perceptible.

Il est intéressant de rapprocher la  lune noire des valeurs d’autres planètes :

  • Le glyphe symbolisant Saturne est l’inverse de celui de la lune noire, la croix de l’incarnation sur le croissant de l’âme. Quand pour le processus d’individuation Saturne installe une lente toile de fond diffuse de structuration à base d’ascèses et de frustrations, la lune noire est beaucoup plus rapide, tranchante, spontanée, impulsive, pour construire, organiser, agencer, éliminer, renverser, limiter… et culpabiliser ! Elle seconde avec beaucoup de lucidité et de pragmatisme Saturne, y compris dans son aspect d’exigence qui pousse à la solitude. Cependant à l’inverse de Saturne, la lune noire est amorale c’est à dire qu’elle se situe en dehors des notions de morales, dans la neutralité (à ne pas confondre avec l’immoralité qui devient une polarité négative de la morale).

  • La lune noire accompagne en parallèle le travail à long terme de métamorphose de Pluton mais à un rythme lunaire plus quotidien, elle tisse sa quête d’absolu en collaboration avec le NL Nord pour ne garder que l’essentiel. Ils ont en commun le coté secret, instinctif et primaire (y compris sexuellement) voire archaïque, ainsi que le coté purificateur, la volonté de pouvoir, les 2 sont très explosifs, éruptifs, mais souterrains, et ont donc une part importante de destruction latente… Pluton exhume le germe d’inconscient de la lune noire pour nourrir ses transformations.

  • Avec Mars les rapports sont soit très explosif, soit paralysant; tous deux dynamisent, innervent l’esprit, et partagent l’orgueil, la notion d’impulsivité, de désir et sa composante sexuelle, parfois jusqu’au court-circuit. En eux cohabitent pulsion de vie, amour, et pulsion de mort. Le puissant instinct de survie touche à l’instinct de mort, c’est l’Être ou le Néant, les tiraillements de ces forces extrêmes créent la lune noire guerrière et mystique, la Shakti ou la Kali de l’hindouisme.

  • Uranus et la lune noire partage un sens de liberté d’être ou de ne pas être lorsque l’on parle d’évolution, d’affirmation de soi, d’autonomie, y compris dans la radicalité, la surprise, l’instantanéité et l’imprévisibilité Uranienne. Ces 2 forces sont bien souvent à l’œuvre de concert lorsqu’il s’agit de crise, de rébellion, de contestation, même de transgression… à ceci près que la lune noire sera discrète et intériorisée, là où Uranus sera dans la provocation extériorisée ouvertement. Ils ont en outre en commun une forme d’intellect et d’intuition à froid pour gérer notre devenir, et une propension à électriser les secteurs qu’ils parcourent.

  • Quant à Neptune, ce sont surtout les valeurs d’hyper-conscience, de sacrifice, de mutation, de soif de perfection qui lie la planète à la lune noire. Dans le fondement de l’être, la non conformité au germe initial de l’incarnation, le manque d’absolu, peuvent créer une faille et mener vers la folie. Le mariage de Neptune et de la lune noire peut donner aussi une sorte de gothique mystique, une spiritualité sombre.

  • La lune Noire dans son aspect de blessure et de souffrance a aussi des traits commun avec Chiron, elle correspond à une épreuve avec la matière (les sens humains qui produisent la souffrance et dont l’homme doit apprendre à se méfier pour les dominer), comme lui elle met à l’épreuve la volonté du natif, le somme de passer à l’action, de transcender son état de faiblesse.
    Comme le dit Adler dans sa psychologie du dépassement :

    « Le sentiment d’infériorité inhérent à la nature humaine est un moteur de sa propre conquête. Plus le complexe d’infériorité est fort, plus le besoin de conquête est intense, plus la charge émotionnelle est violente. »



Lune noire au négatif : synchronicité et fatalité

Dans ses aspects négatifs, proche du sens de l’opposition et du carré , elle peut se révéler paralysante par les interdits et les tensions qu’elle impose, ou elle peut être refoulée par nos peurs (consciemment ou inconsciemment), mais elle produira alors inévitablement des résurgences, sous la forme d’angoisses et de frustrations…

Dans son rapport à la lune et à la mémoire, ainsi qu’à l’activation des mémoires Karmiques (NS), il y a un aspect dur, froid,difficile et complexe , pouvant conduire à la dépression si la Lune Noire est couplée à des Aspects difficiles.

Elle peut être aussi sembler muette, inactive, si le niveau de conscience de l’individu ne lui permet pas sa pleine extériorisation. Mais toute tentative d’ignorance ou d’étouffement de son expression n’en sera que plus destructeur et difficile à intégrer par la suite tant pour l’individu que pour son entourage.

En tant que facteur inconscient refoulé elle pourra ressurgir sous forme d’événements en synchronicité -que nous attirerons à nous car ils nous seront nécessaires- pour nous permettre une intégration pleinement consciente.

Intégrer la lune noire c’est comprendre sa finalité profonde, seule cette distanciation et cette compréhension profonde permettent de relativiser les méandres nécessaires et douloureuses par lesquelles elle nous oblige à passer… encore faut il avoir la sagesse nécessaire !
Fuir le processus de maturation psychologique porte préjudice à la vie, surtout que cette fuite se fait bien souvent aux dépens et à la charge des autres, les proches de notre environnement familial.

Mais la lune noire n’est pas maléfique , pas plus que Pluton , Saturne, ou Mars, c’est une vision enfantine et archaïque… Il faut juste avoir conscience de son ambivalence, la lune noire peut faire le grand écart, et pour une même position signifier tout et son contraire, elle peut conduire à être despote sanguinaire et tyrannique, ou le plus ardent des militants pacifistes. La différence des énergies fondamentales en jeu est minime, elles sont de même essence, la distinction entre la haine et l’amour n’est pas plus épaisse qu’une feuille de papier.

Une lune noire bien prise en compte et considérée pourra toujours nous surprendre (par sa fatalité, son inéluctabilité) mais son énergie sera en partie mieux canalisée et sa fonction de croissance de l’individuation, de transcendance des instincts, primera toujours, elle doit être transcendée et sublimée pour donner un sens supérieur à son processus.
Par déduction, la lune noire nous indique la finalité mais le chemin reste énigmatique.



Lune noire et Karma

Nous abordons ici l’aspect le plus ésotérique de la lune noire dans sa facette directement karmique en tant que germe fondamental de l’incarnation. La lune noire est un point crucial de focalisation de l’énergie karmique. Elle figure une partie de notre héritage karmique(certains parlent de dette karmique, mais ce terme a une connotation péjorative qui est souvent mal interprété par rapport au Karma). Elle est notre connaissance spontanée, au sens de l’intelligence instinctuelle, elle est l’alpha et l’oméga du processus menant à l’Absolu, à la fois son germe et sa finalité.

Dans cette notion d’héritage karmique, elle est étroitement liée au nœud lunaire sud. Si le nœud sud indique la masse indifférenciée de nos qualités innées, la lune noire, en tant que germe motivant l’incarnation de l’être (pouvant remonter à la nuit des temps…), est le catalyseur qui active ou neutralise ces qualités en Transits. Elle est ainsi facteur de discrimination :

  • soit par leur refus, comme nous savons ce que nous ne voulons pas, nous allons en direction diamétralement opposée.

  • soit par leur idéalisation, la quête de notre soif d’Absolu nous conduit à l’idéalisme, en nous forçant à l’individuation, elle nous extrait du lot collectif, vers l’illumination finale.

Et nous basculons ici vers le sens du nœud nord.

C’est la lune noire qui tricote inlassablement notre progression vers ce nœud Nord, elle cherche impérativement à faire germer en nous son potentiel (en synchronicité à travers des maux ou la chance); nous la qualifions ici de destin , de fatalité, tant son action peut être en partie en apparence décorréler du reste du thème ! Ce facteur de décorrélation est très important à prendre en compte et à garder à l’esprit dans l’étude de la lune noire et des nœuds.
La réalisation du nœud nord dépend ainsi entièrement du travail quotidien d’accomplissement de la lune noire.

L’étude des maîtrises de la lune Noire et des nœuds est souvent révélatrice et détermine le schéma karmique global, le maître de la lune noire est un précieux auxiliaire pour indiquer la voie d’accomplissement, le chemin vers la finalité, vers la libération karmique, par la grâce de Dieu.
On attribue traditionnellement sa maîtrise au Capricorne et son exaltation à la Vierge (certains auteurs la situe plutôt en Lion), sa chute en Taureau (selon auteurs), son exil serait ainsi en Cancer (le maître de la lune) ce qui renforce la notion d’expression supérieure de la Lune comme foyer spirituel, gestation de la conscience, nourriture de l’esprit, sécurité psychologique (avec tous les conflits que cela peut créer)… certains astrologues prêtent une importance toute particulière aux transits lune noire/cancer.



Comme les NL qui n’ont pas d’existence physique visible Réelle, la lune noire s’attache à l’invisible, au métaphysique, au symbolique, à la transcendance, au delà de la psychologie et des événements concrets d’une vie, dans des notions philosophiques très abstraites pas forcément accessibles au plus grand nombre et au premier abord.



Les astrologues traditionnels subordonnent la lune noire (et les nœuds lunaires) aux planètes, tandis que les astrologues karmiques font l’inverse… en réalité, les 2 approches sont valides ! ce sont juste 2 angles de lecture différents.
J’aurais tendance à réserver pour plus tard la lune noire et les nœuds lunaires car il s’agit d’une toile de fond et de long terme, leur compréhension et leur intégration n’est pas facile et spontanée chez tout le monde… beaucoup de personnes sont dans une phase d’individuation et d’accomplissement de leur TN qui nécessite toute leur attention et leur réflexion à court terme dans l’émergence de qualités consécutives à tel ou tel TRANSITS …
Incorporer des données supplémentaires -même fondamentales et pertinentes– ne ferait que rajouter de la complexité et de la confusion de manière inopportune… vous imaginez un peu comme si l’astrologue interpellait un skipper en pleine mer, parfois en pleine tempête, pour lui indiquer les raisons et conditions de son départ, ainsi que pour lui préciser différentes subtilités de la traversée et la finalité de l’arrivée : ce n’est pas toujours le bon moment !
En outre, du fait de cet aspect long terme il faut être extrêmement prudent et ne jamais oublier que le trajet fait partie du voyage ! annoncer à une personne que le but final revêt telles caractéristiques peut être beaucoup trop prématuré au stade de développement de la conscience du natif : tout n’est pas bon à dire n’importe quand à n’importe qui…



La lune noire en Thème natal

La lune noire est donc le germe de ce que nous sommes appelés à devenir potentiellement (couplée avec le nœud nord). Elle peut autant indiquer une intelligence spontanée mais intériorisée et humble, une pré-connaissance instinctives des choses, ou une fascination dans le domaine qu’elle touche, qu’un blocage inconscient, une prise de conscience, une transcendance, une impulsivité, une destruction : le meilleur et le pire cohabitent, mais tout reste à développer, l’individualité de l’Être profond reste à bâtir en conséquence par les sacrifices et la rigueur.

Sa position en thème fournit un éclairage sur toutes les autres configurations astrologiques dans une optique de réalisation fondamentale et d’évolution karmique en devenant une sorte de référent de base . A ce titre elle nourrit nos intuitions nous menant à notre être fondamental, elle teinte notre personnalité.

Étudier la lune noire en thème amène logiquement à passer en revue son point opposé (le périgée), dit Queue de la lune noire que certains appellent aussi Priape. Dans sa face faible, il représente une part d’exubérance sociale, tous les excès, le gaspillage, l’expression de l’animalité, la bassesse de l’incarnation matérielle, le masochisme, la part terrestre de la relation Lune/terre, en quelque sorte l’opposé de l’absolu.
Mais son Opposition à la lune noire en fait aussi une zone un peu épargnée de son influence directe, une sorte d’œil du cyclone où l’on peut construire on rebondir éloigné de son contrôle, on peut y exprimer sa personnalité superficielle en attendant la construction des bases amenées par la lune noire.

Les points en carré à la lune noire sont également significatifs. Certains astrologues leur attribuent différentes notions relatives à l’évolution de la lune noire.

Y a t il une différence de perception de la Lune Noire entre les hommes et les femmes ?

Oui, comme tout élément polarisé, la lune noire étant d’essence féminine, elle n’est pas vécue de la même façon selon le sexe. La lune noire nous donne des indices sur les types de séduction que l’on met en œuvre. Son caractère sauvage et sa nature castratrice ne sont évidemment pas éprouvés de la même façon…
Chez l’homme elle est une facette de son anima, elle représente une forme d’idéalisation de la femme. Chez la femme, elle représente une part de l’anima qu’elle incarne.
Pour les 2 sexes, elle se rapproche de la part d’Ombre (voir les notions Anima et Animus de la psychologie jungienne).

La lune noire en Signes nous précise l’archétype de conscience colorant l’affirmation de l’individualité évoquée.

La lune noire en Maisons peut indiquer un blocage, un refus plus ou moins conscient, une culpabilité, une fatalité ou un tabou, elle peut aussi agir comme révélateur dans ce secteur de vie et accroître notre volonté d’accomplissement dans ce domaine, parfois en nous incitant à vivre des désirs refoulés, quoi qu’il en soit elle nous focalise sur ce point (étudier les degrés symboliques).
La lune noire apporte sa lucidité, son pragmatisme, son objectivité (si tant est que la notion d’objectivité humaine ait un sens…) non sans une certaine froideur et un détachement, elle peut être à la fois une force et une faiblesse. Ce secteur peut devenir plus difficile d’accès, être source de peur, de fragilité et il est souvent plus soumis à la Dépression.

Conjointe aux angles, elle s’imprime fortement dans le thème natal comme un facteur potentiellement très dominant (encore une fois selon le degré de conscience du natif qui conditionnera donc le niveau d’interprétation du thème et d’activité de la lune noire).

Ses aspects indiquent les énergies qui interviendront dans le processus d’individuation, ce sont les planètes qui impriment leurs énergies et donnent leur force à la lune noire en la colorant, c’est à dire qu’elles inclineront ses penchants dans un sens ou un autre… les Carrés et Oppositions, de par leurs définitions, sont naturellement très significatifs.



La lune noire en Transits

Les transits de la lune noire ne sont pas forcément toujours perceptibles tant les causes psychologiques impliquées sont profondes et parfois même inconscientes, en plus de leur nature intrinsèquement karmique. Ils revêtent presque un sens caché qu’aucun autre transit ne pourrait définir.

Cependant, la plupart des transits de la lune noire viseront dans un premier temps à l’amélioration du secteur transité, on cherche à s’affiner, on découvre de nouvelles approches et on se lance comme poussé par l’instinct sans possibilité de feinter. A ce stade plus question de passivité, le secteur est pris en charge par une part d’Ombre. Elle force à la prise de risque sans filet.

Souvent les transits apportent une surtension, un bilan, une crise créant la prise de conscience et menant à la libération, la lune noire apporte la part de lucidité nécessaire pour purifier une situation, assimiler des valeurs inconscientes latentes et évoluer en de bonnes conditions. Elle nous aide dans la discrimination de ces valeurs, nous libérant ainsi des scories des métamorphoses successives, travaillant ici en corrélation étroite avec Pluton, elle tranche les matériaux psychiques devenus obsolètes.

C’est un aspect qui peut s’avérer destructeur, ou du moins déstructurant pour la personnalité, car dans un premier temps elle peut dissoudre l’individualité, l’ego ancien (voir Neptune comme énergies universelles et valeurs absolues), pour favoriser une vision plus inclusive tendant vers le processus de croissance de la conscience, puis vers l’unité absolue (par opposition à l’illusion, le vide de l’Être).

Dans tous les cas elle est synonyme de remise en question radicale de notre existence, de nos choix passés, elle a trait à ce qui doit être gardé et abandonné.
Selon le niveau de conscience du natif, les transits peuvent être vécus comme une fatalité, en synchronicité d’événements, en subissant son environnement.

Au gré de son chemin, la lune noire active les planètes soit avec effet loupe (inflation de la fonction), soit par effet paralysant: difficile, imprévisible, la planète transitée se voit bloquée sa fonction planétaire, le natif se trouve contraint de réinventer une manière de vivre la planète plus en conformité avec sa réalité karmique actuelle.
La lune noire souligne souvent à grands traits les transits dominants de planètes lentes, elle les actualise, elle précise leur action, elle permet d’affiner le fondement des énergies mises ainsi en valeur.

Il est intéressant d’analyser les transits de la lune noire en remontant de façon empirique -presque archéologique- pour déterminer dans le temps les points sensibles du Thème natal en version karmique, une véritable enquête en perspective.

A titre personnel, j’ai énormément expérimenté dans un premier temps les transits de la lune noire sous l’angle du refus, mon libre arbitre me conduisait à une multitude de choix par défaut… Ce n’est que plus tard -notamment après un long transit de Pluton très délicat, mais très formateur en profondeur- que j’ai intégré la face « Absolu » de la lune noire (il s’agit là de l’entrée dans une nouvelle phase de son expression, puisque nous parlons de cycles).

Ne dit on pas que ce qui ne tue pas rend plus fort ? La lune noire nous le rappelle.



Bibliothèque astrologique :

Pour approfondir la thématique de la lune noire, je vous conseille les livres :

  • « Comprendre la lune noire«  de Laurence Larzul

  • « Le retour de Lilith – la lune noire«  de Joëlle De Gravelaine

  • « La lune noire, un vertige absolu : L’inaccessible étoile«  de Luc Bigé

  • « La lune noire – Vers l’autonomie de l’être«  de Marc Beriault

  • « La lune noire, Interprète du noeud originel«  de Renée Lebeuf

  • « La lune noire et les destins de Vénus – Astrologie Psychanalytique, Séminaires 2 et 3«  de Philippe Granger



LILITH en signes

 

Les difficultés représentées par la position de la Lune Noire dans le thème, se rattachent à des expériences que l'on a vécues, il s'agit souvent de traumatismes qui ont été subis. Dans d'autres thèmes, les situations ont été vécues par la personne en tant qu'acteur. L'être revient avec une culpabilité profonde. La Lune Noire est pressentie comme une voie dangereuse pour l'âme. On peut être tenté de perpétuer les mêmes erreurs ou au contraire attiré par un combat qui va exactement à rencontre de ces valeurs-là. Dans les deux cas, on est sur le même pôle, c'est la même question qui est actionnée, réveillée par des forces qui viennent de l'inconscient. On y trouvera donc des attirances ou des peurs irrationnelles. L'ensemble des autres éléments karmiques, déjà abordés, permet de situer à quel niveau cela risque d'être vécu et quels types de situations se rattachent à la position de la Lune Noire. Dans tous les cas, la Lune Noire, impose des prises de conscience qui lorsqu'elles sont effectuées avec lucidité, procurent une libération de l'âme.

 

LILITH EN BELIER

 

06.08.1931 – 02.05.1932 - 31.10.1975 - 26.07.1976

11.06.1940 – 07.03.1941 - 05.09.1984 - 31.05.1985

16.04.1949 – 11.01.1950 - 11.07.1993 - 06.04.1994

19.02.1958 - 16.11.1958 - 17.05.2002 - 09.02.2003

26.12.1966 – 21.09.1967 - 23.03.2011 - 16.12.2011

La personne se sent un pionnier dans tout ce qu’elle entreprend et affirme sa personnalité au détriment de celle des autres. Elle montre de l’agressivité quand des gens définis par elle comme passifs ne souhaitent pas suivre ses impulsions «généreuses et désintéressées», alors même qu'elle s'efforce de ne laisser personne passer devant elle, mettant avant tout ses propres priorités de l'avant. Il arrive que la personne n'hésite pas à marcher sur la tête des autres et qu'elle écrase ceux qui la dérangent se trouvent sur son chemin. Son caractère est imprévisible et elle croit que tout lui est permis. Elle peut avoir une activité excessive, une forte sensualité, montrer de la cruauté et faire preuve d'une tendance à être démonstrative jusqu'à l'exagération. Cette Lune Noire comporte des expériences antérieures liées à la violence. Il peut en résulter une attirance ou une peur des armes et du sang. Le Bélier est un signe de début d'action, d'impulsion, d'élan créateur. C'est là que réside la difficulté: une problématique liée au commencement. Se lancer ou ne pas se lancer est parfois un dilemme. La soif de liberté et d'indépendance fait partie de l'évolution et comporte des prises de conscience à effectuer. Entraves, peur d'être enchaîné, liberté à tout prix, sont des questions qui occasionnent des décisions brusques et irrationnelles. Cela peut engendrer le plaisir absolu de la transgression pour elle même, la joie de s'affranchir de l'interdit. L'ensemble de l'étude permet de savoir où se situent les chaînes de l'autre vie et pourquoi l'âme réagit aussi fortement face au pouvoir, à la loi, au commandement, à l'autorité. Le natif peut ressentir un désir et une crainte à diriger. L'inconscient garde en mémoire des expériences difficiles liées au commandement et à l'autorité. L'ambivalence qui en résulte dans le comportement actuel, est parfois paralysante avec blocage de l'action ou des initiatives. La rébellion et la peur sont également vécues sur un mode ambivalent. C'est la crainte d'exprimer sa révolte. Cela se manifeste dans le comportement par un problème d'agressivité rentrée ou au contraire non maîtrisée. La fascination irrésistible ou la peur de l'inconnu émanent du même principe. L'âme a pu expérimenter des départs qui étaient soit voulus soit imposés par les circonstances. Dans les deux cas, cette attirance pour l'inconnu est perçue comme un risque d'erreur pour l'évolution actuelle. L'âme a un fond passionnel à maîtriser au cours de la vie et une instabilité émotionnelle à résoudre.

Le rôle de provocateur est joué par des employés et des pairs masculins.

Le niveau inférieur

La personne entretient un culte de la force brutale, de l'arrogance et de la grossièreté, peut éprouver une attirance maladive envers le feu, le fer et les objets tranchants, et ressentir une connexion avec la pègre et les affaires criminelles. C’est un karma de tueur, de guerrier et de boucher, de quelqu'un qui, dans une vie antérieure, avait enfreint le commandement divin et ne tuait pas à la guerre au nom du devoir mais bien pour le seul plaisir de tuer. Dans l'incarnation présente, il est l'esclave de ses instincts destructeurs et utilise les gens à ses propres fins, à travers de coups énergétiques et de vampirisme. Des caractéristiques fréquentes chez ce type de personne sont aussi le déchaînement, l'égocentrisme, le sadisme, la soif de sang et les pulsions sexuelles incontrôlées.

Le niveau intermédiaire

La personne risque elle-même de devenir victime de violence, voire d’un meurtre. Elle peut être victime d'un incendie, qui la blesse ou détruit ses biens, ou même victime d'une attaque à main armée. Tout le monde est grossier et impoli avec elle, elle a beaucoup d'ennemis affichés et d’opposants, elle connaît souvent des situations de crise aiguë, et rencontre des obstacles majeurs. Dans ses vies passées, la personne a abusé de son pouvoir, était trop ambitieuse, était grossière, cruelle et sans scrupules dans les moyens employés pour atteindre ses objectifs. Dans l’incarnation présente, elle peut être poursuivie par l’affolement, les idées fixes ou la peur d'être tuée. La personne peut éprouver une attirance douloureuse pour les objets tranchants, le feu et les armes à feu, choses qu’elle devrait justement chercher à éviter. Et il en est de même pour l'hyperactivité, l’impétuosité et la tendance à imposer des pressions sur son entourage. Il ne faut pas succomber à la provocation et répondre au mal par le mal.

Le niveau supérieur

Depuis son fort intérieur, la personne est courageuse et incassable. C'est parce que, bien qu'elle soit forcée de faire face aux manifestations ouvertes et violentes du mal, de l'impolitesse et de la grossièreté, elle les reconnaît immédiatement et les combat délibérément. Dans ses vies passées, la personne a vaincu ses tendances destructrices, sa haine pour ses ennemis et elle sortait victorieuse de la lutte contre le mal. Elle a certainement démontré de l'héroïsme, et peut-être même a-t-elle été tuée en défendant une cause juste. Maintenant, sa mission consiste à rééduquer et à montrer la voie de l'illumination aux assassins et aux violeurs. A ce niveau, la personne s'est mérité des aptitudes d’orateur, la capacité d'inspirer les autres à de grands exploits.

Le commandement principal :«Tu ne tueras point», mais cultiveras l’intrépidité.

 

LILITH EN TAUREAU

 

03.05.1932 - 26.01.1933 - 27.07.1976 - 23.04.1977

08.03.1941 - 01.12.1941 - 01.06.1985 - 26.02.1986

12.01.1950 - 07.10.1950 - 07.04.1994 - 01.01.1995

17.11.1958 - 13.08.1959 - 10.02.2003 - 07.11.2003

22.09.1967 - 17.06.1968 - 16.12.2011 - 11.09.2012

 

La personne économe peut devenir avare, le gourmand peut devenir glouton et un autre peut voir son désir normal de gagner sa vie peut se transformer en cupidité. La personne cherche à maintenir le contrôle sur tout ce qui est à sa portée et elle ressent également de la satisfaction quand quelqu'un est financièrement dépendant d’elle. Elle rembourse ses dettes avec beaucoup de difficulté et déteste ses créanciers. Elle montre un attachement excessif aux biens matériels et aux plaisirs ainsi qu'un désir de tout posséder. Elle a un caractère passionné, mais fait preuve d'inertie et de paresse. Cette position a quelque chose à voir avec l'avidité, que ce soit sur le plan matériel ou affectif, ou dans le rapport à la nourriture. Avec la Lune Noire en Taureau, on a tendance à garder au lieu de faire circuler. La possessivité se rattache à des peurs enfouies dans l'inconscient. Le natif doit effectuer un travail intérieur pour apprendre à lâcher prise. Il doit dépasser une peur du changement. Il peut traverser des périodes de sa vie au cours desquelles il connaît paradoxalement un désir de se transformer et une angoisse à le faire. L'être doit résoudre une question de possessivité matérielle et affective. Le Taureau a tendance à ressasser les problèmes, à les intérioriser longuement avant de les résoudre. Il est silencieux sur ce qui le préoccupe. La Lune Noire renforce l'inhibition, l'introversion du signe. Le mutisme peut être un système de défense, une façon de marquer sa réprobation. Cela peut également manifester un blocage intérieur avec impossibilité à exprimer ce que l'on ressent ou ce que l'on veut réellement. L'entêtement, qui est un des travers de ce signe, se manifeste ici, comme une réaction de défensive, n y a donc à résoudre une tendance à l'obstination qui surgit dans les moments d'angoisse. La Lune Noire en Taureau implique une transformation à opérer sur le plan de la sensualité et de la sexualité. Les désirs sensuels sont à la fois puissants refoulés. Cela peut se rattacher à des expériences malheureuses dans le domaine de la sexualité. Il se peut également que l'âme se souvienne d'une mauvaise utilisation de l'énergie sexuelle, ou d'abus qui ont engendré un égarement. L'être doit, dans cette vie actuelle, se réconcilier avec la sensualité. Sur le plan matériel, il doit accepter de posséder puis de perdre, en comprenant que cela accompagne les transformations intérieures.

Le rôle de provocateur est joué par les homologues féminins, ainsi que par les personnes ayant un rapport avec les arts visuels ou les valeurs matérielles.

Le niveau inférieur

La personne est totalement coupée des flux supérieurs et sa conscience est absorbée par la matière. Dans ses vies passées, elle mettait le matériel au-dessus du spirituel, et c'est pourquoi dans cette vie elle est dominée par la passion pour l'argent et la richesse, par un appétit de thésaurisation débridé. C’est un karma d'un grigou, d'un ladre ou d'un accapareur, qui était peut-être un banquier malhonnête, un usurier ou un glouton insatiable. La personne est sous l'emprise de ses instincts charnels, de la convoitise et de la jalousie morbide : elle veut essayer tous les plaisirs de la vie. Pour obtenir des biens matériels, une telle personne est prête à faire taire sa propre conscience, parce que les vices particuliers au signe du Taureau n’œuvrent ni par la crainte ni par la douleur mais attirent vers des promesses de richesses et de plaisirs.

Le niveau intermédiaire

La personne peut être poursuivie par des difficultés financières ou des dettes qui semblent ne pas avoir de fin, toutes ses épargnes peuvent être gaspillées ou perdues d'un seul coup. La crainte de la faim peut également être très présente, tout comme la mauvaise digestion de la nourriture au niveau physique, ce qui peut provoquer la brisure du potentiel énergétique ainsi que des maladies. Un grand danger peut lui venir des tremblements de terre et des effondrements du sol. Dans les vies passées, la personne attachait une grande importance à l'argent, était avide, menait un mode de vie disgracieux, ou bien ses sentiments étaient trop terre-à-terre. Dans cette incarnation, elle est en manque d'argent permanent, elle perd ce qu’elle valorise le plus ou bien elle est à la recherche de l'amour et n’arrive pas à le trouver parce qu'elle est possessive jusqu'en amour. La personne doit apprendre à se séparer sans regret des choses matérielles et éphémères, elle doit réaliser qu'elle est une créature spirituelle, et qu'elle reçoit exactement la quantité de richesses qui sont nécessaires à son évolution.

Le niveau supérieur

A ce niveau, la personne ne connaît pas du tout la peur de la pauvreté et elle n'a pas de dettes. Elle affirme les véritables valeurs spirituelles et est appelée à s'opposer aux formes artistiques et culturelles qui cultivent la vulgarité et réveillent les instincts sombres. Dans ses vies antérieures, elle a réalisé que le luxe et l'excès entravent le développement spirituel et lient l’Homme à la matière. Elle a vaincu son sens de la possessivité, a refusé la thésaurisation et l’excès dans l'alimentation comme dans la sphère sensuelle et a ainsi acquis une immunité contre la gloutonnerie. A ce niveau, la personne acquiert la capacité de tirer avantage de tout ce qu’elle fait, de faire de l'argent à partir de rien.

Le commandement principal: n’amasse pas, ne sois pas gourmand ni jaloux et n’adore pas le Veau d'Or.

 

LILITH EN GÉMEAUX

 

27.01.1933 - 21.10.1933 - 24.04.1977 - 17.01.1978

03.12.1941 - 26.08.1942 - 27.02.1986 - 22.11.1986

08.10.1950 - 02.07.1951 - 02.01.1995 - 29.09.1995

14.08.1959 - 07.05.1960 - 08.11.2003 - 03.08.2004

18.06.1968 - 13.03.1969 - 12.09.2012 - 09.06.2013

 

La personne joue à la voix de Dieu, considérant que tout ce qu'elle dit a une très grande valeur, que les informations qu'elle donne sont toujours exactes, et ses conseils précieux. Selon son opinion, tous sont pendus à ses lèvres et ne font qu'attendre qu'elle donne l'avis qui permettra de résoudre tous les problèmes et de mettre les points sur les i. Elle montre souvent de l'irresponsabilité, de la malhonnêteté, de la loquacité, de la superficialité, de la nervosité, ainsi qu'un penchant pour les intrigues, les mensonges, les ragots et la dénonciation. Elle est tentée par le vol intellectuel et matériel.L'être doit résoudre des questions liées à la communication. Cela passe par le verbe, le sens du mot juste, la recherche du vrai, de l'authenticité, avec tout ce que cela comporte d'insatisfaction ou de décalage entre le mot et le ressenti. Cette quête peut donner une attirance pour le langage, l'écriture, ou au contraire une aversion pour les mots qui ne traduisent jamais pleinement ce qui peut être ressenti. La Lune Noire en Gémeaux peut créer des frustrations intellectuelles, qui paradoxalement peuvent accroître la cérébralité, ne serait-ce que pour trouver des réponses à l'incommunicabilité. Le langage dans le sens large du terme est donc un centre d'intérêt, de questionnement ou de frustration. L'âme garde en mémoire, une souffrance ancienne liée à la trahison, ou à l'incommunicabilité. Ces deux valeurs lui sont chères: le refus du mensonge et l'authenticité. Le Gémeaux est un être double. La Lune Noire dans le signe favorise le dédoublement de la personnalité que ce soit sur le plan psychique ou dans l'expérience mystique. L'être est parfois en quête de son double. D existe une problématique plus ou moins consciente liée à ce sentiment de division, il se peut que cet aspect, tant qu'il n'est pas résolu, empêche l'implication véritable, ce qui est une difficulté typique du signe. Le natif doit dépasser une anxiété parfois maladive qui se décharge dans le mouvement, ou dans l'agitation. La dispersion peut donc être amplifiée dans le moments de crise. Le Gémeaux correspond à la symbolique du temps, dans le sens de rapidité, mouvement, refus de perdre du temps. La nervosité qui en résulte alerte sur le refus d'être complètement incarné, la difficulté à accepter le temps qui passe ou de ressentir et de savourer l'instant immédiat. Cette perte de soi dans un tourbillon de questions ou d'activités cache la peur de se poser, de s'accorder un moment pour laisser monter les émotions, les sensations, tout ce qui vient du fond de l'être et qui est irrationnel.

La Lune Noire en Gémeaux met l'accent sur une tendance à trop cérébraliser les émotions et les sentiments.

Les rôles de provocateurs sont joués par des copains, des connaissances, les frères et les sœurs, les élèves ou les enseignants.

Le niveau inférieur

La personne vole, médit des autres, déforme délibérément la vérité, corrompt les enseignements spirituels, séduit et trompe d'autres personnes à l’aide de ses paroles. C’est un karma de voleur, d’escroc, de cancanier, de plagiaire, de dénonciateur ou d’agent secret. Dans sa vie antérieure, la personne a pu être un commerçant fraudeur ou un escroc. Peut-être a-t-elle divulgué les secrets des autres, commis un crime contre sa propre famille ou s'est embourbée dans les intrigues et la mesquinerie. Une telle personne peut facilement répandre les malédictions, voire faire de la magie verbale.

Le niveau intermédiaire

La personne est elle-même la victime de dénonciations, de ragots, de calomnie, d'intrigues et de vols. Elle est poursuivie par la malchance dans l’entrepreneuriat, le commerce, les déplacements et les voyages d’affaire. Elle est trahie par ses amis et ses connaissances, ses frères et ses sœurs. Dans ses vies passées, la personne n'a pas été tout à fait sincère, authentique et honnête : elle trichait, peut-être médisait ou volait, et pour cette raison sa plus grande tentation présentement est de s’attribuer les choses des autres, de tricher, de raconter des histoires et des boniments. Il y a possibilité d'une attirance pour les personnes du même sexe. La personne court un grand danger d'empoisonnement au gaz, de suffocation ou d’accident d'avion. Il est nécessaire d'endurer les attaques et de ne pas s'égarer dans le verbiage.

Le niveau supérieur

A ce niveau, la personne est très difficile a duper, parce qu’elle reconnait bien les voleurs et les cancaniers. Elle voit la fausseté et le mensonge et ne les accepte pas, parce que dans ses vies passées elle a appris quelles étaient les méthodes des forces obscures pour arriver à la désinformation et à la tromperie. Elle lutte consciemment contre la calomnie, en démasquant toutes les instances qui séduisent, qui trompent et qui dépravent les gens, qui les encouragent à agir mal. A ce niveau, la personne acquiert la capacité de modeler les circonstances et de tourner toute situation, même la plus défavorable, à son avantage.

Le commandement principal : ne mens pas, ne vole pas et ne trompe pas les autres.

 

LILITH EN CANCER

 

22.10.1933 - 18.07.1934 - 16.01.1978 - 12.10.1978

27.08.1942 - 23.05.1943 - 23.11.1986 - 17.08.1987

03.07.1951 - 27.03.1952 - 29.09.1995 - 22.06.1996

08.05.1960 - 30.01.1961 - 04.08.2004 - 28.04.2005

13.03.1969 - 06.12.1969 - 09.06.2013 - 03.03.2014

 

La personne exige des relations personnelles exclusives et des conditions de vie domestique très particulières, en jouant le rôle d’une créature fragile, misérable et opprimée, tout simplement incapable de réaliser elle-même quoi que ce soit sans aide extérieure. Cela peut aussi se manifester par le désir de faire des autres des personnes misérables et opprimées, par un désir de jouer avec les nuances des expériences émotionnelles, poussant toujours les autres à être francs, à se confier. La personne a tendance à être anxieuse, inconstante et importune, cela dépendant de son humeur et des circonstances.Dans ce signe, la Lune Noire pose la question de la relation à la mère. Le lien maternel a ici, une résonance karmique. Il est lié à l'évolution. n se peut qu'il existe un rapport direct avec la mère déjà rencontrée dans une autre vie. Mais il est possible également que l'âme ait choisi de s'incarner au sein de cette mère précisément parce que cela l'obligera à évoluer. Cela ne veut donc pas dire obligatoirement que les deux personnes se soient déjà connues dans une autre existence. Le natif, dans cette vie actuelle devra accomplir une évolution spécifique à partir du lien qui existe entre sa mère et lui. Ce que la mère représente pour lui sera décisif, avec ce qu'elle lui impose, ce qu'elle lui donne ou ce qu'elle ne lui donne pas. Qu'il y ait privation de la mère ou au contraire une mère dominatrice et trop protectrice, les prises de conscience se rattachent à la notion de famille, de cocon et de dépendance. Les choix de vie tournent autour des ces questions là et demandent une vigilance particulière. Cette position de la Lune Noire, procure une ambivalence dans l'attache affective car aimer risque d'être déjà ressenti comme une dépendance. Pourtant la demande d'amour n'en est pas moins forte. L'être cherche une mère et refuse en même temps d'être absorbé par elle. La Lune Noire en Cancer suppose une évolution qui passe par le plan affectif. La personne doit intégrer une attirance ou un refus des origines familiales. La maternité ou la paternité peuvent être voulues ou refusées de façon irrationnelle. De même, on pourra rencontrer un désir ou un refus de famille. Des expériences antérieures liées à la famille ont été source d'angoisse ou de déception, soit à partir d'un contexte traumatisant, soit parce que l'âme a commis des erreurs sur ce plan-là. Elle revient avec une attirance car elle a quelque chose à accomplir. Selon l'ensemble des éléments karmiques qui figurent dans le thème, il s'agit parfois d'une vie antérieure qui a été vécue dans une ambiance centrée sur soi-même, ou dans un cocon avec peur de tout ce qui était extérieur. L'âme a donc souffert d'un excès de protection ou d'un manque de protection. Elle-même, a pu être actrice dans ce sens, et décevante pour les autres, ne sachant répondre aux attentes familiales. Selon le cas, la personne doit dépasser le besoin de retrouver le cocon perdu ou transcender la peur liée à la notion de famille. La Lune Noire en Cancer peut avoir un lien avec la nourriture, symbole du sein maternel et nourricier. On y rencontre parfois des comportements irrationnels sur ce plan-là, en particulier dans les périodes qui donnent un sentiment d'insécurité. Pour le natif, le risque serait de fuir le dilemme en se réfugiant dans une famille symbolique, par exemple dans une communauté qui lui permette d'être nourrie physiquement et psychiquement, et de retrouver un cocon qui lui assure la sécurité. Il doit veiller dans tous les cas, à son degré d'indépendance, à son désir ou à sa difficulté à s'unifier à la famille, à renouer avec ses origines, même s'il se sent rejeté du groupe. Avec la Lune Noire en Cancer, on a un place particulière à prendre dans l'histoire familiale. L'imaginaire, qui est un univers privilégié du signe, est à canaliser avec une tendance à déformer la réalité et à en souffrir. Les émotions sont parfois amplifiées par une imagination qui déstabilise.

Le rôle des provocateurs est joué par la famille proche ainsi que par les femmes plus âgées, par les deux parents mais le plus souvent par la mère.

Le niveau inférieur

La personne est porteuse d'un mal profond et caché, sait camoufler ses mauvaises intentions, et pour cette raison elle est particulièrement dangereuse. Elle contente ses propres caprices secrets. Elle connaît les faiblesses de l'autre et sait comment gagner sa confiance. C’est un karma d'un traître de la patrie ou de ses propres parents, un karma de profanateur des traditions et des tombes. Dans ses vies passées, la personne  a été un être lâche ou ignoble, quelqu'un qui détestait l'idée même de la maternité, un opportuniste ou un individualiste égoïste, qui s’est caché dans sa propre coquille. Elle est par conséquent fortement tentée par la trahison, le blasphème et le mépris des traditions, ainsi que par la profanation des lieux sacrés.

Le niveau intermédiaire

La personne a du mal à obtenir de la reconnaissance dans son propre pays, les murs de sa propre maison pèsent sur elle et elle est confrontée à des troubles dans son foyer.  Les pires choses dans sa vie viennent des personnes les plus proches d'elle, qui ne la comprennent pas ou deviennent même ses ennemis. Les gens qu'elle rencontre cherchent souvent à avoir accès à son fort intérieur et à lui faire mal à l'endroit le plus sensible. Dans ses incarnations passées, la personne n’a pas entièrement rempli son devoir envers sa famille ou sa patrie, ou bien elle ne l'a pas rempli honnêtement ; elle s’est détachée de ses racines. Par conséquent, dans cette incarnation elle peut être condamnée à l'errance ou à l'itinérance ; elle peut être expulsée de son foyer natal, être expatriée ou bien être obligée, pour diverses raisons, de quitter sa terre natale. Elle est hantée par des phobies, des manies ou par le complexe d'Œdipe. Le danger vient pour elle de l'eau - d'une inondation dans sa maison jusqu’à l’empoisonnement par des liquides ou la noyade. La personne doit passer par tout cela sans au final devenir aigrie, et rester humaine malgré les épreuves.

Le niveau supérieur

A ce niveau la personne a une parfaite entente avec ses parents. Elle a un flair, une intuition pour démasquer les traîtres, les lâches, les profanateurs et les gens à l’âme impure et aux mauvaises intentions. Dans ses vies passées, la personne sortait victorieuse de la lutte avec ses vices intérieurs, elle refusait la profanation des idées nationales  et, par conséquent, dans l’incarnation actuelle elle est également porteuse du karma de sa nation, nettoyant les traditions culturelles et spirituelles de son peuple de la saleté qu'ils ont pu accumuler, équilibrant fierté nationale et internationalisme à la perfection. A ce niveau, la personne acquiert la capacité de s'adapter facilement à toutes les circonstances et comprend comment elle doit se comporter afin de se sentir à la maison où qu’elle soit.

Le commandement principal : honore tes parents et tes ancêtres, aime ta patrie et retourne aux sources.

 

LILITH EN LION

 

19.07.1934 - 14.04.1935 - 12.10.1978 - 08.07.1979

24.05.1943 - 18.02.1944 - 18.08.1987 - 13.05.1988

28.03.1952 - 23.12.1952 - 23.06.1996 - 18.03.1997

31.01.1961 - 28.10.1961 - 29.04.2005 - 21.01.2006

07.12.1969 - 02.09.1970 - 04.03.2014 - 27.11.2014

 

La personne est prête à donner priorité à l'objet de son amour et aux fruits de son travail, mais elle exige une attitude similaire envers elle de la part de gens pour lesquels elle ne se sent pas une forte passion. Elle se comporte comme un poseur narcissique, un égocentrique, un ambitieux abusant de son pouvoir, attitudes qui émanent d'une conscience hypertrophiée de l'importance de sa présence dans le monde. La personne peut aussi faire preuve de vantardise, d'arrogance, d'une tendance à prendre trop sur soi et d'abus de pouvoir. Elle est prise d'un fréquent désir de donner des leçons et n'apprécie pas les enfants. Elle a tendance à jouer le jeu de l’esclave de l'amour ou d'imposer ce rôle au partenaire.Cette position met l'accent sur tout ce qui a trait à la puissance, au pouvoir, à la suprématie. Le natif a quelque chose à résoudre avec la domination. Cela se rattache à des expériences antérieures dans lesquelles il a vécu une infériorité ou une supériorité abusive. Le contexte l'a écrasé ou lui-même s'est comporté en despote à l'égard des autres. L'ensemble de l'analyse karmique permet de situer le type d'enjeux qu'a a rencontrés. L'âme a eu conscience des dégâts causés par l'octroi de privilèges et l'utilisation égoïste du pouvoir. Qu'elle l'ait subi ou qu'elle ait été acteur en la matière, elle en garde une empreinte qui l'alerte et peut la culpabiliser lorsqu'elle rencontre des situations similaires. Il se peut qu'elle soit à nouveau fascinée par l'affirmation de la puissance. Elle peut être tentée d'abuser à nouveau du pouvoir. Elle risque ainsi de briguer la puissance au détriment de tout, mais elle peut également se battre contre ceux qui agissent avec despotisme autour d'elle. Elle a quelque chose à résoudre avec la notion de domination. D'une façon extrême, cela peut aboutir au rejet de son propre mérite, de la gloire qu'elle devrait récolter. De même, cette position de la Lune Noire comporte l'ambivalence de fascination et de rejet pour tout ce qui est noble, tout ce qui a trait au luxe et au faste. Le travail intérieur se situe dans la reconnaissance de sa propre valeur sans ostentation. On peut incarner à nouveau un pouvoir à condition de l'utiliser avec discernement et détachement, d'assumer le rôle sans s'identifier aux honneurs qui en résulte.

Les rôles de provocateurs sont joués par des personnes brillantes et remarquables, peut-être des enfants.

Le niveau inférieur

La personne est possédée par une vanité et un orgueil excessifs, elle est jalouse et se venge de tous ceux qui sont talentueux, elle se comporte comme un imposteur, un parvenu et utilise le sexe, l’Éros, à des fins malveillantes. C’est un karma de joueur, de fêtard, de Don Juan, d’agresseur ou de tueur d’enfants, de proxénète. Dans une vie antérieure, la personne a pu abuser d'un grand pouvoir, d'une position hiérarchique sans égale, blesser des êtres chers, être égocentrique, exubérante ou avoir enterré son talent. Elle a pu être le tenancier d'un bordel ou d'un repaire de drogués. Dans cette vie, la personne est attirée par la débauche, la prostitution, la pornographie, les jeux d’argent et le vandalisme des œuvres d'art.

Le niveau intermédiaire

La personne souffre elle-même des méfaits des gens puissants et a des ennemis perfides et vengeurs. Sa punition peut être l’infécondité, l'infertilité ou des souffrances liées à des déceptions amoureuses. Si elle est talentueuse, des parvenus à la vanité non satisfaite sont jaloux et se vengent d’elle. Dans une vie antérieure, la personne a abusé de son autorité, était trop égocentrique ou utilisait ses talents au détriment des autres. Peut-être aussi était-elle injuste envers les enfants ou a-t-elle abandonné son propre enfant. Dans l’incarnation actuelle, elle peut avoir des conflits avec ses propres enfants ou être victime de moqueries de la part des enfants. Son entourage et les événements en général vont jeter de l’ombre sur sa réputation. Le danger pour elle vient du feu, des armes, des coups de soleil, des AVC, et elle court grand risque de se faire ridiculiser et de subir de la honte en publique. Il ne faut pas souffrir de l'amour non partagé, mais il faut plutôt s’occuper de l'éducation des enfants sans attendre de gratitude particulière de leur part.

Le niveau supérieur

A ce niveau, la personne perçoit la manifestation du mal dans les arts et dans l'industrie du divertissement. Elle stabilise ses relations avec les enfants et n’éprouve pas d'envie rongeante envers les célébrités, les gens de pouvoir et ceux qui reçoivent des honneurs. La personne mène une lutte intransigeante contre la vulgarité et la pornographie, protégeant les jeunes des effets nocifs de la civilisation et du divertissement sensuel vide. La personne purifie consciemment l'amour de toute convoitise, exerce une créativité éclairée et assume sa responsabilité pour ses enfants, pour ses créations et pour son amour. A ce niveau, la personne acquiert d'excellents talents d'acteur, lui permettant de faire tourner facilement les têtes des inconnus et de les charmer.

Le commandement principal : ne cherche pas à accéder au pouvoir, n'aspire pas à la gloire et donne tout aux enfants sans attendre leur gratitude.

 

LILITH EN VIERGE

 

15.04.1935 - 09.01.1936 - 09.07.1979 - 04.04.1980

19.02.1944 - 13.11.1944 - 14.05.1988 - 07.02.1989

24.12.1952 - 18.09.1953 - 19.03.1997 - 14.12.1997

29.10.1961 - 25.07.1962 - 22.01.2006 - 19.10.2006

03.09.1970 - 31.05.1971 - 28.11.2014 - 24.08.2015

 

Lilith en Vierge rend la personne mesquine, vindicative et dépendante des puissants de ce monde. Une telle personne manipule les autres en jouant sur leur sens du devoir et de la responsabilité, cherchant à développer en eux le complexe de la culpabilité. La personne n’est pas protégée intérieurement de l'effet des conflits et elle essaie par conséquent d’agir toujours et partout correctement, sans violer les règles et les lois en vigueur, ce qui lui permet de ne pas être confrontée et donc de camoufler la tempête intérieure d'émotions qui l'assaille. Elle tend aussi à exagérer l'auto-analyse critique. Elle peut montrer de la mesquinerie, de l'avarice, une tendance à la querelle, du cynisme, de la sécheresse, un formalisme exagéré, de la pédanterie et elle peut avoir tendance à être ringarde. Elle joue souvent à la créature blanche, fragile et innocente.Ici réside un problème de confiance en soi-même et en la vie. Une Lune Noire en Vierge suggère deux hypothèses qui se situent sur le même axe avec un traumatisme lié à la notion de confiance. Les autres aspects karmiques permettent de situer de quel plan il s'agit exactement. L'être a vécu dans un contexte où on ne pouvait pas faire confiance aux autres. Il a bâti son quotidien sur une attitude de méfiance systématique. n lui fallait se prémunir. Il en reste aujourd'hui une crainte à se livrer et à se laisser aller. Un sentiment de danger plus ou moins diffus peut naître chaque fois qu'il est tenté de faire confiance et de s'abandonner. Le traumatisme peut être dû à une attitude trop confiante dans l'autre vie, comportement ou naïveté qu'il a fallu payé cher. Ce manque de lucidité a engendré des conséquences dont la teneur reste enfouie dans l'inconscient. Cette fois-ci, l'âme ne peut pas faire confiance, c'est pourtant quelque chose qu'elle doit ré- apprendre au cours de l'existence et qui va la transformer. La Vierge est particulièrement anxieuse. La Lune Noire donne une peur de l'échec et renforce l'inhibition propre au signe. Cela peut donc accentuer le sentiment d'infériorité et engendrer des doutes et des scrupules maladifs. La logique systématique de la Vierge peut devenir le symptôme des angoisses. La personne raisonne trop et mal, avec une logique excessive qui ne la construit pas. Elle peut devenir la proie de l'auto-accusation et d'une anxiété qui se réveille dans les périodes de peur. Cela suppose toute une cohorte d'inquiétudes irrationnelles, de phobies, ou d'hypocondrie. Une fois ce cap franchi, le natif peut au contraire s'intéresser au corps, à la santé et à l'hygiène de vie, d'une façon constructive pour lui et pour les autres. Avec la Lune Noire en Vierge, on pourra être tenté d'affirmer le refus de l'ordre ou au contraire trop d'ordre, parfois jusqu'à la méticulosité maladive. L'évolution devrait permettre de métamorphoser une tendance soupçonneuse en une attitude plus sereine face à la vie, que ce soit dans la relation aux autres, dans la relation au corps ou par rapport à ses propres capacités. Cette position de la Lune Noire permet à certain niveau de découvrir que tout n'est pas rationnel ni logique. L'être doit apprendre à faire confiance à la vie et à son intuition.

Les rôles de provocateurs sont joués par les collègues de travail ainsi que par les gérants, contremaîtres ou superviseurs de toute sorte.

Le niveau inférieur

La personne met l'intelligence et l'information au-dessus de tout. Avec une tête froide, elle essaie de faire travailler les autres pour elle et dupe ses supérieurs. C’est un karma d’esclave, de laquais, de lèche-bottes, de parasite, de médecin sadique ou tueur qui a violé le serment d'Hippocrate. Dans une vie passée, la personne était mesquine, avide, querelleuse, cynique, méprisait les sentiments nobles et profitait de ses proches en les privant de son aide ou de son appui lorsqu'ils en avaient besoin. La vie présente, pour elle, est caractérisée par la froideur, la frigidité  ou bien par la promiscuité sexuelle et la dégradation morale.

Le niveau intermédiaire

La personne subit constamment des humiliations dans le milieu de travail, on la met à l’écart, on lui démontre qu'elle n’est que du vent et on la blâme sans raison pour des riens. Elle est éternellement poursuivie par des problèmes de santé, sous l’emprise constante des problèmes du quotidien, qui la poussent à gaspiller inutilement son argent. Dans une vie passée, la personne pilait sur sa dignité, était un larbin, un laquais, tentait de pousser les autres personnes à résoudre ses problèmes et ne prenait pas le temps de se pencher sur les valeurs éternelles. Dans l’incarnation actuelle, elle est amenée à jouer les rôles secondaires, on fait d’elle une imbécile, on ne la laisse pas vivre sa vie à sa façon et elle se retrouve obligée de s’occuper des malades et de se charger des corvées. Il y a pour elle un grand risque d'intoxication alimentaire, ou de souffrir des conséquences d'un tremblement de terre ou d'un accident dans le métro. Elle court aussi le risque de devenir victime d'une erreur médicale, d'une confusion bureaucratique ou de harcèlement au travail. Il est nécessaire d’éviter les petites mesquineries, de ne pas se laisser aller à l’hypocondrie et de ne pas craindre que quelqu'un puisse être plus malin que nous.

Le niveau supérieur

A ce niveau, la personne possède une bonne connaissance du côté matériel de la vie, elle est un professionnel avec un grand P et elle sait optimiser son utilisation des technologies modernes. Elle reconnaît facilement les vrais médecins et la vraie médecine et possède une excellente santé. Dans une vie passée, la personne s’est débarrassée de ses origines d'esclave, a pris conscience du danger dans la connaissance et la science lorsqu'elles sont dépourvues de spiritualité. Elle mène maintenant une lutte acharnée contre tout ce qui rend l’Homme trop terre-à-terre, l'enchaîne à une vie quotidienne banale, ainsi que contre l'influence de la civilisation, lorsqu'elle transforme l’homme en un mécanisme. A ce niveau, elle acquiert le don de remarquer les détails et les nuances qui aident à trouver une solution non triviale à tout problème.

Le commandement principal : n’aie pas peur de faire le sale boulot, traîne ton chariot et prends soin des malades.

 

LILITH EN BALANCE

 

09.01.1936 - 02.10.1936 - 05.04.1980 - 29.12.1980

14.11.1944 - 08.08.1945 - 08.02.1989 - 04.11.1989

19.09.1953 – 13.06.1954 - 14.12.1997 - 10.09.1998

26.07.1962 - 19.04.1963 - 20.10.2006 - 16.07.2007

31.05.1971 - 23.02.1972 - 25.08.2015 - 21.05.2016

 

La personne croit sincèrement que le seul fait de la fréquenter est un grand honneur pour les autres. Elle est envahie par un sens aigu de l'élitisme, considérant ses propres sentiments comme tenant une valeur très élevée, cependant qu'elle ne peut se montrer fiable et qu'elle se trouve en fluctuation constante, n’a pas une opinion qui lui est propre. L’incertitude, les manières affectées, la dualité, l'incapacité à agir de façon indépendante ainsi que le besoin permanent de régler des comptes et de juger les autres sont tous des traits qui peuvent se trouver chez cette personne. Sa sensualité peut aller jusqu'à la salacité. C'est une personne qui joue souvent au fils ou à la fille de haute société.Dans le passé, l'âme a commis des erreurs avec une mauvaise utilisation du pouvoir social et en se montrant injuste. Elle a pu également subir l'injustice et en garder au fond d'elle une empreinte. Il existe un traumatisme lié à l'équité et à la notion de classe sociale. Il en résulte aujourd'hui, une fascination ou un refus à l'égard des causes liées à la notion de justice. Elle peut à la fois se sentir motivée pour agir et pour s'impliquer dans une action de cet ordre et en même temps, se poser des cas de conscience ou refuser d'agir. Elle a un paradoxe à résoudre par rapport à son désir de justice. Cela peut passer dans cette vie par des situations qui s'imposent à elle, qui l'obligent à clarifier sa position, à prendre parti ou à refuser le pouvoir social. Selon le passé karmique, elle peut être tentée d'épouser une position extrême de rébellion ou de soumission à la justice sociale. Elle peut aussi dans cette vie actuelle, avoir une dette karmique avec la justice, ou subir une injustice qui l'obligera à évoluer. Sur le plan relationnel, la Balance correspond à l'harmonie. Il s'agit donc de trouver l'équilibre entre soi et l'autre, accepter l'autre sans se renier soi-même. Le couple est une valeur importante qu'il faudra apprendre à concilier, à comprendre et à défendre. Sur le plan personnel, cette position de la Lune Noire peut donner un problème d'indécision maladive. La personne risque de ne jamais trancher. Elle doit apprendre à clarifier ses positions et à les affirmer sans ambiguïté sous peine d'engendrer des situations difficiles. L'appartenance aux signes d'Air, procure une tendance à cérébraliser les émotions. La Balance, parce qu'elle aime la paix, fait attention à ne pas être débordée par ses émotions. Avec la Lune Noire dans le signe, on peut y rencontrer une tendance à s'abriter dans l'indifférence, dans l'insensibilité. Le danger serait de s'enfermer dans sa tour d'ivoire.

Les rôles de provocateurs sont joués par les partenaires et les alliés.

Le niveau inférieur

La personne est douée pour être une tentatrice, étant capable de présenter la chose la plus dégoûtante dans la meilleure lumière possible. Afin d’atteindre ses objectifs, elle prend le chemin de la tricherie et arrive à ses buts en se servant des autres, n'hésitant pas à se cacher derrière celui qui est fort. C’est un karma de juge corrompu, de juge injuste, de fomenteur de conflits, de traître, d’intrigant, de séducteur, de personne affectivement accaparante, ou d'un gigolo qui vit aux dépens de quelqu'un d'autre. Dans une vie antérieure, la personne utilisait les autres personnes et se servait de son statut à des fins égoïstes. Elle a pu être un serviteur des arts qui valorisaient les vices.  Dans l’incarnation actuelle, derrière une façade harmonieuse se cache une vie sexuelle aventureuse et volage.  Une telle personne est très tentée de profiter de ses connexions et de recevoir des pots de vin et a une aptitude pour la contrefaçon, alors même que dans ses paroles elle préconise la justice.

Le niveau intermédiaire

La personne a de nombreux ennemis affichés et toutes les mauvaises choses dans sa vie sont exposées au public et exagérées jusqu'à la calomnie. Elle a des relations tortueuses avec les autres et elle est entourée par des gens peu fiables et lâches. Elle est souvent en proie à des accusations injustes, à des conflits, à la calomnie et a des mésententes avec les gens qui l'entourent. Dans l’incarnation précédente, la personne perturbait l’ordre public, trahissait ses amis et collègues, commettait des fraudes, servait deux camps adverses, calomniait ou faisait des compromis douteux avec la morale. Dans la vie présente, elle peut souffrir un adultère, ou bien son partenaire et son mariage peuvent s'avérer une épreuve et la source de ses malheurs. Il se peut qu'elle soit sans cesse trainée devant les tribunaux, qu'elle soit condamnée injustement, ou même emprisonnée. Il faut être prudent afin de ne pas subir de blessure sur le lieu de travail et afin de ne pas  s'électrocuter. Il y a aussi un risque de se trouver dans un accident de transport aérien. Il faut considérer l'hostilité du monde extérieur comme un fait acquis, éviter les confrontations avec la loi et être le plus honnête possible.

Le niveau supérieur

A ce niveau, la personne reconnaît les traîtres autour d'elle et détermine immédiatement l’issue finale de toute situation en prenant pour guide les critères de la justice. Dans une vie antérieure, elle a bien connu la face inverse, négative, de la vie. Elle a connu le mal, la corruption et l'immoralité dans la société, mais elle-même n'a pas succombé aux tentations du monde extérieur. Maintenant la personne défend la justice, l'égalité des droits et les opportunités pour tous. Sa mission est la lutte pour la morale publique, contre la bureaucratie, contre l’obsession de la paperasse dans les administrations et pour l'amélioration du climat social. A ce niveau, la personne acquiert la capacité de synthétiser plusieurs idées entendues pour en former une seule qui, possédant plusieurs facettes, est au goût d’absolument tout le monde.

Le commandement principal : ne te mets pas dans des litiges, sois juste, ne trahis pas tes alliés et harmonise tes relations familiales.

 

LILITH EN SCORPION

 

03.10.1936 - 29.06.1937 - 30.12.1980 - 23.09.1981

09.08.1945 - 04.05.1946 - 04.11.1989 - 30.07.1990

14.06.1954 - 10.03.1955 - 10.09.1998 - 05.06.1999

20.04.1963 - 13.01.1964 - 17.07.2007 - 09.04.2008

24.02.1972 - 17.11.1972 - 21.05.2016 - 13.02.2017

 

La personne cherche à contraindre les autres à satisfaire ses désirs en aggravant l’atmosphère émotionnelle jusqu’à sa limite de rupture, parce que la solution pacifique au problème ne lui parait tout simplement pas intéressante.  Elle a une tendance inconsciente à manipuler les autres uniquement pour le plaisir, en utilisant sa force et son propre pouvoir. Elle a un penchant pour les sensations fortes, pour la démesure dans son évaluation des autres personnes et pour les dramatisations qui n'ont pas lieu d'être.  Elle montre de la sensualité dans ses instincts, une attirance pour la magie et l'occultisme et une faiblesse pour le vice.  Elle peut jouer au grand manipulateur rusé, méchant et terrible.C'est une position forte qui active les passions, les désirs, les réactions extrêmes. Les questions qui sont en rapport avec la vie et la mort réveillent une attirance irrésistible ou au contraire, de l'angoisse. L'être a déjà baigné dans un milieu qui a touché à la magie et à l'occulte, mais pas d'une façon équilibrante. Il peut avoir pratiqué lui-même certaines expériences en ce domaine ou simplement avoir été impressionné par les faits dont il a été le témoin. La Lune Noire en Scorpion comporte une part de violence qu'il n'est pas souhaitable de réveiller avec des techniques de visualisation ou de régression. Rituels, pratiques secrètes, initiations qui mêlent la sexualité à la religion et à la recherche de pouvoir, sont des contextes que l'âme a connus dans la vie antérieure. Elle les a vécus avec passion ou elle les a subis. En mauvais aspects, cela signale un milieu destructeur, qui a provoqué des blessures de l'âme et qui a enfoui des traumatismes liés à la mort, au sang, au pouvoir de l'argent et de la sexualité. L'âme a souffert de l'instinct qui s'est déchaîné à son égard comme elle a pu elle-même donner libre cours à des instincts destructeurs pour elle ou pour les autres. Elle peut aujourd'hui être fascinée, par cet univers étrange, de pouvoir, de magie, de sexualité car elle sait que cela peut encore lui apprendre quelque chose sur elle-même. Dans sa métamorphose, elle peut s'aider de l'occulte pour se comprendre et se transformer. La sexualité fera partie de son apprentissage de la vie et des prises de conscience qu'elle est censée accomplir actuellement. Elle devra être vigilante à son utilisation du pouvoir sous peine d'engendrer d'autres épreuves.

Les rôles de provocateurs sont joués par les gens des métiers artistiques ou dangereux, ainsi que par les occultistes de toute sorte.

Le niveau inférieur

La personne incarne les vices les plus obscènes, maintient un lien avec la pègre et est liée aux égrégores sombres. Elle cause de la souffrance aux gens et est extrêmement cruelle. C’est un karma de violeur, de sadique, de criminel, de maniaque sexuel, de chef de la mafia ou de suicidaire. Dans une vie antérieure, la personne a succombé à tous les vices, avait de la haine pour tout le monde et se vengeait de tout un chacun, s’accordant à elle-même une permissivité complète. Elle a pu être un mage noir, utilisant consciemment la loi cosmique à des fins sombres. Dans l’incarnation actuelle la personne est dominée par ses bas instincts, absorbe tous les vices et ulcères de la société et est attirée par les beuveries, la débauche et diverses perversions sexuelles. Elle peut par exemple avoir un fort penchant pour le sadomasochisme.

Le niveau intermédiaire

La vie se présente à la personne de son côté le plus scabreux. Elle peut recevoir la haine et la vengeance des autres, et elle est entourée par de faibles créatures, des maîtres-chanteurs qui harcèlent longuement et secrètement ou des malades mentaux et des fous. Dans sa dernière incarnation, la personne a dû commettre un crime ou succomber au côté obscur de sa nature. Dans cette vie elle peut être victime de violence, d’un assassinat, du mauvais œil, de la magie noire ou bien tomber sous l'emprise de la mafia. Une passion fatale et l'amour en général peuvent la mettre en péril. Elle est hantée par la peur de la mort, la peur des prédateurs sexuels et a des pensées suicidaires. Chez les femmes cela se traduit particulièrement par la peur d'être violée. Le danger pour elle vient des criminels, des voleurs et des violeurs. Il y a un grand risque de noyade, d'explosions et il lui faut particulièrement éviter le travail de sapeur. La personne doit résister fermement à toutes les tentations, en se rappelant que tous ses malheurs sont mérités.

Le niveau supérieur

A ce niveau, la personne discerne aisément le côté obsure des choses, les canaux cachés par lesquels le mal se répand. Dans ses vies passées, elle a touché à l'essence du mal, a mené le combat contre les forces obscures sur leur propre terrain et a surmonté de nombreuses tentations. Maintenant, aux prises avec l’origine démoniaque qui est cachée dans la nature intérieure de l'Homme, elle attire les énergies cosmiques et devient un participant direct des processus planétaires globaux. A ce niveau, la personne est dotée de la capacité d'agencer les mots et de captiver une audience, ou bien du don d'inspirer les autres à un exploit avec la seule force d'un geste.

Le commandement principal : combats ton démon intérieur, purifie-toi, régénère-toi et rachète la mauvaise réputation et la stigmatisation qui t'affligent.

 

LILITH EN SAGITTAIRE

 

30.06.1937 - 27.03.1938 - 24.09.1981 - 20.06.1982

05.05.1946 - 30.01.1947 - 30.07.1990 - 25.04.1991

10.03.1955 - 05.12.1955 - 05.06.1999 - 28.02.2000

14.01.1964 - 09.10.1964 - 10.04.2008 - 03.01.2009

18.11.1972 - 14.08.1973 - 14.02.2017 - 08.11.2017

 

Selon la personne, le monde entier ne fait que rêver de s’agenouiller devant sa grandeur et n'aspire qu'à goûter la nourriture spirituelle de ses mains. Étant absolument certaine de ses énormes compétences organisationnelles et de son autorité infaillible, une telle personne croit qu'elle ne peut tout simplement pas faire d'erreurs, parce que les erreurs sont le lot des mortels, et non des dieux. Elle tend à opprimer tous ceux qui empiètent sur son autorité ou menacent sa sphère d'influence. La personne peut être imprévisible, rapace, avoir un penchant pour des comportements épatants ainsi que pour l’aventurisme et les conspirations impliquant un grand nombre de personnes. Elle prétend au rôle de leader, de grand maître et de Messie et tombe aisément dans la mégalomanie.Dans ce signe qui représente l'évasion, le lointain, l'ouverture philosophique, la Lune Noire comporte une ambivalence dans la quête et le refus des croyances. L'âme ressent un appel fondamental vers la dimension spirituelle. Pourtant il lui faudra trouver sa propre voie. Elle a déjà vécu dans un milieu spirituel. Ses déceptions ou l'empreinte d'une trahison sont en rapport avec la croyance ou la philosophie dans lesquelles elle s'est investie. Cela a été source d'épreuves ou de déceptions dans la vie antérieure. L'âme garde en mémoire un idéal déçu, une religiosité qui lui a coûté cher par les retours de situation que cela a engendré. Des erreurs et des traumatismes se rattachent à son engagement philosophique passé. Dans la vie actuelle, elle a un travail intérieur à effectuer sur le plan de la foi. Soit elle s'est incarnée dans cette vie, au sein d'une famille athée et il lui faudra effectuer seule le parcours vers la spiritualité, avec toutes les angoisses que cela suggère, soit elle a choisi un milieu qui lui impose un dogme dont elle devra se défaire en s'affranchissant des croyances inculquées. Dans les deux cas, c'est une véritable conversion philosophique, qui pourra orienter son destin. Sur le plan relationnel, le Sagittaire est un signe sociable et conformiste. La Lune Noire pose la question d'être représentatif ou pas, d'être conforme ou non. Il y aura des questions à résoudre avec les conventions, avec la sociabilité. Cela peut se manifester par une attirance pour le rôle factice, qui est le piège de la Lune Noire dans ce signe, ou rejet du "rôle" et de tout ce qui ressemble de près ou de loin à une image sociale superficielle. A un autre niveau, on y rencontre attirance ou rejet de l'étranger, du lointain, du voyage, des langues étrangères. Ceci est en rapport avec des expériences antérieures liées au lointain, au voyage, à l'exil, au racisme vécu activement ou au contraire subi.

Les rôles de provocateurs sont joués par les faux leaders idéologiques et religieux, ainsi que par des expérimentateurs et des originaux.

Le niveau inférieur

La personne possède un énorme ego, a beaucoup de vanité et de grandes ambitions. Elle aspire au pouvoir et au luxe à tout prix et est un consommateur actif, qui cherche à tout rafler. C’est un karma d'un grand aventurier, d'un faux prophète, d'un saboteur idéologique ou d’un enseignant imposteur qui s’est approprié les accomplissements des autres. Dans une vie antérieure, la personne a pu être un politicien, un scientifique ou un chef religieux qui utilisait son influence sur les gens à des fins malveillantes. Dans cette vie, elle est facilement convaincue par la propagande idéologique et crée de la confusion chez les autres, prêche de fausses doctrines et a une tendance au mépris, à une attitude de fanfaron gonflé, à attribuer ses faiblesses aux autres, à justifier ses propres actes à tout prix et à réprimer ceux qui se trouvent sous son influence.

Le niveau intermédiaire

La personne peut devenir elle-même victime de faux enseignants, être manipulée par la propagande idéologique ou perdre son autorité par aveuglement, par hybris. Elle peut souffrir d'oscillations à la Hamlet ou être tout à fait excédée quand le sort lui fait miroiter quelque chose pour ensuite l'en dessaisir. Dans une vie antérieure, la personne a abusé de ses pouvoirs et de sa position, les utilisant à des fins indignes et égoïstes.  Elle était trop orgueilleuse, manquait de respect aux gens ou suivait de faux enseignements. Dans la vie présente elle subit constamment des persécutions et de l'injustice lui venant des structures gouvernementales ou religieuses. Les problèmes pour elle viennent des étrangers et il y a un grand risque d'accidents lors des longs trajets, ainsi qu'un danger d'incendie. Une telle personne ne doit pas se mêler de propager une idéologie: elle devrait simplement être un disciple, un médiateur et s’abstenir d'enseigner aux autres, malgré le désir qu'elle peut en avoir.

Le niveau supérieur

A ce niveau la personne reconnaît immédiatement les faux enseignants et démasque les carriéristes, les politiciens sans scrupules, ainsi que les distorsions dans les enseignements spirituels. Dans une vie antérieure, elle a connu la face négative du pouvoir, a vu l'influence des forces obscures sur la structure politique et religieuse de la société, mais n’a pas succombé à la tentation.  Maintenant, elle démasque délibérément les hérésies, les superstitions et les mensonges dans la politique et les idéologies. Elle lutte contre la corruption et la vénalité dans la société. A ce niveau, la personne acquiert la capacité de voir très clairement la situation actuelle et a les idées nécessaires au bon moment, et sans efforts.

Le commandement principal : abstiens-toi de faire des revendications à la société, ne donne pas de sermons, cultive des idéaux dignes et ne vagabonde pas.

 

LILITH EN CAPRICORNE

 

27.03.1938 - 20.12.1938 - 20.06.1982 - 17.03.1983

30.01.1947 - 26.10.1947 - 26.04.1991 - 21.01.1992 

06.12.1955 - 31.08.1956 - 29.02.2000 - 25.11.2000

10.10.1964 - 07.07.1965 - 03.01.2009 - 30.09.2009

15.08.1973 - 12.05.1974 - 09.11.2017 - 07.08.2018

 

La personne croit que tout est dans ses cordes et qu’elle n’a besoin ni de l'aide ni du soutien de personne. Elle se voit du même coup comme le maître des destinées des autres, convaincue qu'ils ont besoin de son patronage. Elle met à l'épreuve son fort caractère et son pouvoir et choisit les chemins les plus difficiles pour atteindre ses objectifs, cherchant de cette façon à se prouver à elle-même la force de sa personnalité, comme si elle devait subir une épreuve divine, et prête à aller pour cela jusqu'à l'autodestruction. La froideur, une sensualité refoulée, un excès de rationalisme, un esprit de compétition exacerbé et la tendance à atteindre ses buts par la pression sont tous des traits qui peuvent être siens.  Elle peut de même tendre à se prendre pour Superman.L'âme a eu des expériences liées à la rigueur, à l'austérité, à la privation. Elle a connu ou infligé un code sévère autour d'elle. Elle a souffert de frustrations et elle en a imposé dans son entourage. Elle a connu des préoccupations liées à la matérialité soit par avidité ou par avarice soit pour des questions réelles de survie qu'il lui fallait gérer. Aujourd'hui, cela donne une tendance à intérioriser, à privilégier la réflexion avec une recherche parfois excessive de contrôle sur soi-même. Il peut y avoir répression des instincts, attirance pour la rigueur que l'on instaure dans sa vie. Dans certains cas, c'est une tendance à s'infliger des devoirs ou des contraintes, à se refuser l'accès au plaisir. Cela peut également se manifester par une attitude punitive à l'égard des autres ou de soi-même, au risque de se donner des dépressions nerveuses. La Lune Noire en Capricorne, selon ce qui a été déjà vécu, va engendrer trop de rigueur et de structure que l'on met dans sa vie, ou au contraire pas assez de d'ordre et de droiture. Il y a tendance à refuser tout ce qui est rigide et qui rappelle un contexte qu'on a subi. L'âme a quelque chose à apprendre à travers le sentiment de solitude morale, elle se sent incomprise et sera obligée d'effectuer un travail intérieur avec la notion de temps et de vieillissement. Elle doit veiller à ne pas se protéger par de la dureté ni s'enfermer dans une attitude qui l'isole.

Les rôles de provocateurs sont joués par les hommes plus âgés, les supérieurs, et éventuellement par le père.

Le niveau inférieur

La personne méprise la joie et l'allégresse, cherche à opprimer et à humilier l'autre et est aisément cruelle. C’est un karma de tyran, de despote, de sadique, de froid cynique ou d’ascète fanatique ayant détruit le temple de l'esprit : le corps physique. Dans une vie antérieure, la personne a pu grimper vers ses objectifs en ne dédaignant rien et en utilisant le machiavélisme,traitant les gens comme des machines et des engrenages avec une mentalité de type fasciste. Dans l’incarnation actuelle elle sacrifie les autres à la satisfaction de ses désirs et de ses aspirations, tout en essayant de faire de tous des boucs émissaires. La personne est froide à l’intérieur, rien ne l’émeut. Une telle personne peut paraître gentille et charmante, mais au fond d’elle elle méprise tout le monde et les considère comme des bons à rien.

Le niveau intermédiaire

La personne est écrasée, humiliée, opprimée, rabaissée et les autres la traitent d’une manière impitoyable et cynique, l’accusant de tous les péchés, imaginables et inimaginables. Dans une vie antérieure, la personne manifestait de la dureté de cœur dans son attitude, était froide et calculatrice et créait des problèmes aux autres, agissant sur le principe de « tous les moyens sont bons pour atteindre l'objectif ». Dans l’incarnation actuelle, elle peut subir des limitations en tous domaines, avoir un patron cruel, devenir la victime de persécutions et de calomnies et être forcée à prendre sur elle la faute de quelqu'un d'autre. Elle connaît bien la sensation d'être opprimée par les circonstances, d'un destin inévitable , du fatum. Il y a pour elle un grand risque de chutes depuis les hauteurs, de se trouver piégée sous la terre ou emmurée. Toutes ses peines semblent lui venir de ses supérieurs. La personne doit humblement supporter le rôle de victime qui lui échoit et préserver sa dignité en toutes circonstances.

Le niveau supérieur

A ce niveau, la personne discerne la cruauté chez les gens, reconnaît les sadiques et les fascistes. Dans une vie antérieure elle a connu pleinement le mécanisme de pénétration du mal sur le plan matériel et a compris tout le poids des responsabilités qui lui étaient confiées. Elle a malgré tout persévéré et n'a pas craqué, le temps venu des épreuves fatidiques. Maintenant, la personne trouve facilement les meilleures voies et moyens pour atteindre ses objectifs, et ce même dans les pires situations. Son sort est directement lié à celui de sa race, de sa nation et de son pays, lorsqu’elle peut accepter consciemment le sacrifice au nom des autres, les libérant ainsi du joug du désespoir. A ce niveau, la personne acquiert la capacité de mener tout travail jusqu’à la fin, ne se contentant pas de parler mais agissant.

Le commandement principal : préserve ta dignité quand tu dois porter ta croix et avance vers ton objectif en choisissant bien les moyens.

 

LITLIH EN VERSEAU

 

14.02.1930 - 09.11.1930 - 12.05.1974 - 05.02.1975

21.12.1938 - 14.09.1939 - 18.03.1983 - 11.12.1983

27.10.1947 - 20.07.1948 - 21.01.1992 - 16.10.1992

01.09.1956 - 26.05.1957 - 26.11.2000 - 22.08.2001

07.07.1965 - 01.04.1966 - 01.10.2009 - 27.06.2010

 

La personne aspire à une liberté totale et absolue, en ignorant et en dédaignant les circonstances réelles, toute interdiction lui faisant l’effet d’un chiffon rouge agité devant un taureau. Sa sensualité se manifeste d’une façon anarchique. Elle se trouve en quête permanente de quelque chose de nouveau, d’insolite, d’émouvant et a un fort besoin de tout fracasser et de tout mettre sens dessus-dessous, à commencer par les formalités. Elle montre de l'irresponsabilité, de la nonchalance, un manque de fiabilité, la perte du sens de la mesure et elle tend à exagérer sa propre importance et son autorité. Elle ignore sciemment les principes de la morale et trahit ses amis. C'est une personne qui joue au dissident.L'âme a expérimenté des contextes qui impliquaient une vie de groupe, un partage communautaire, une participation active avec des gens réunis par un même idéal. Selon l'ensemble du thème, ce contexte lui était imposé, ou elle l'a choisi librement. Dans les deux cas, elle a connu des déboires liés à son investissement dans l'idéologie ou dans ce qu'elle attendait des autres et de la solidarité. Ses expériences et ses traumatismes s'inscrivent dans une quête de liberté et des questions qui touchent à la dignité de l'homme en tant qu'être humain. Il en résulte dans la vie actuelle, une attirance et un rejet des idéologies, de la politique, du culte de la liberté, de l'individu. Attirée et méfiante par rapports aux grandes idées qui sont censées changées le monde, elle aimerait s'investir mais y ressent un danger. Elle peut passer par des périodes de son existence au cours desquelles elle éprouvera le besoin de s'identifier à une doctrine jusqu'à ce qu'elle fasse par elle-même la part des choses. Selon la souffrance de l'âme, elle peut rejeter viscéralement tout engagement de groupe. Trop attachée cette fois-ci à sa liberté, elle ressent une peur viscérale d'être prisonnière, que ce soit par rapport à un contexte, à une relation, à un lien quel qu'il soit, y compris sur le plan de l'amour. Ses réactions de défense sont un mélange de dureté, de mépris, du détachement, il lui faut résoudre un problème de sensibilité et de dureté. Le progrès social, l'inédit, le futurisme, sont un pôle d'attirance ou de rejet, quelquefois ressentis comme dangereux. Ces éléments peuvent réveiller des ambiances qu'elle a connues et qui comportaient des contextes agités, des bouleversements psychiques ou sociaux, émotions fortes que l'âme ne souhaite pas renouveler dans cette vie. Il lui faudra pourtant apprendre à se réconcilier avec les rapports de groupe, la société, les projets du futur proche ou lointain, tout ce qui fait progresser l'humanité. Elle doit dépasser une attitude intransigeante et dure qui lui sert de protection mais qui l'empêche de se réaliser.

Les rôles de provocateurs sont joués par les amis et les mécènes influents.

Le niveau inférieur

La personne a des goûts pervers et elle est attirée par la création de situations choquantes qui lui permettent de profiter de la confusion des gens pour atteindre ses propres fins. Elle veut arriver à la liberté par tous les moyens, quitte à priver les autres de la leur. C’est un karma d’anarchiste, d’aventurier, de filou, de traître en amitié, de réformateur qui amène le chaos. Dans l’incarnation précédente la personne était un génie du mal, possédait une ingéniosité diabolique, utilisait l'amitié pour son profit personnel et manipulait la conscience de groupes entiers jusqu'à en faire des marionnettes. Maintenant, elle continue d'utiliser ses talents peu ordinaires à des fins maléfiques. Une telle personne est tentée par des expériences perverses, par l'émancipation dans le vice ainsi que par le nudisme et elle aspire à une liberté totale dans l'amour.

Le niveau intermédiaire

La personne se retrouve régulièrement dans des situations inattendues et stressantes. Elle peut être victime de trahisons venant de ses amis ou de ses collègues, être impliquée dans des jeux de hasard risqués ou être privée de sa liberté, incarcérée. Elle est constamment tourmentée par la solitude et l'ennui. Dans une vie antérieure la personne allait au-delà de ce qui était permis, amenait le chaos dans la vie des gens et prêchait la permissivité et l'aventurisme. Peut-être aussi utilisait-elle l'astrologie à des fins ignobles. Dans cette vie, elle voit tous ses plans échouer, notamment ses tentatives d'être ou de devenir libre, tout lui arrive à des moments non appropriés et ses perspectives d'avenir sont difficiles à envisager. Il lui faut se méfier des personnes peu fiables, des charlatans et des spéculateurs et il ne lui faut ni emprunter ni prêter de l’argent. Il y a un grand risque de choc électrique, d'être frappé par la foudre ou d'être victime d’un accident d’avion.

Le niveau supérieur

A ce niveau la personne reconnaît immédiatement les gens peu fiables, sait comment utiliser ‘’l’eau vivante’’ et ‘’l’eau morte’’ et possède de brillantes capacités pour renouveler et transformer le chaos. Dans ses vies passées, la personne a compris quel mal les actions négligentes peuvent causer à l'humanité et à la nature et elle a pris conscience du danger d'une activité scientifique et d'une politique non écologiques au sein de la civilisation moderne. Maintenant, elle évite le stress et la surcharge nerveuse, se sert de l'astrologie et des progrès de la science pour combattre le mal, tout comme elle lutte consciemment contre les conséquences néfastes de la révolution scientifique et technologique. A ce niveau, la personne acquiert la capacité de tirer des conclusions sur l’avenir en se basant sur le présent et de vivre en avance sur son temps.

Le commandement principal : ne mélange pas le bien et le mal et ne fait pas de grands projets à long terme.

 

LILITH EN POISSONS

 

10.11.1930 - 06.08.1931 - 05.02.1975 - 31.10.1975

15.09.1939 - 10.06.1940 - 12.12.1983 - 04.09.1984

21.07.1948 - 15.04.1949 - 17.10.1992 - 11.07.1993

27.05.1957 - 19.02.1958 - 22.08.2001 - 17.05.2002

01.04.1966 - 25.12.1966 - 28.06.2010 - 22.03.2011

 

La personne ne fait pas de différence entre le rêve et la réalité et croit en des choses inventées par elle-même, n'existant qu'en ses fantasmes. Elle s’accroche d'une façon obsessive, voire maniaque, à ses idées et les impose à son entourage comme des révélations, comme des grandes vérités. Elle a du talent pour la conspiration et est capable de cacher ses véritables intentions, de créer des illusions, de tromper, de charmer, de jeter de la poudre aux yeux et d’arriver à ses buts d’une façon inaperçue. C'est une personne qui peut montrer de l’incohérence, un penchant à l'hystérie, une tendance à tout compliquer et embrouiller, ainsi qu'un intérêt marqué pour la face cachée de la vie et les vices secrets.  Elle joue souvent au sage et au prophète.Ce signe connaît un univers du rêve, de fantasmes, d'utopie parfois. Loin des réalités terre-à-terre, il aspire à l'infini, à se dégager du plan terrestre. La Lune Noire en Poissons, active cette quête de l'illimité. Elle peut être vécue comme une attirance pour la fuite, l'évasion. La fascination et le rejet, s'articulent autour de situations qui ont trait à la soumission. L'âme a pu expérimenté un contexte qui lui a imposé de subir, d'annihiler sa personnalité ou ses désirs personnels. Elle revient avec cette tendance à se fondre dans le désir de l'autre ou avec la volonté contraire. Dans ce cas, elle a le désir de lutter contre toute forme d'asservissement que celui-ci soit clairement affirmé ou ambigu. Le signe des Poissons représente le sacrifice. L'âme porte en elle le souvenir, d'une attitude de sacrifice qui conduit à la déperdition. Un fond de religiosité lui a procuré une ouverture. Elle peut avoir envie de se dévouer aux autres mais en étant attentive maintenant, à ne jamais perdre son identité. Avec une Lune Noire en Poissons, il y a toujours à résoudre un problème de sensibilité, d'émotivité extrême, une difficulté à mettre une barrière entre la souffrance environnante et soi-même. On a tendance à "absorber" les émotions et les traumatismes des autres. Ne serait-ce que pour aider ceux-ci, l'être est obligé d'effectuer un travail intérieur sur sa propre sensibilité. La Lune Noire en Poissons procure une tendance à fuir dès qu'une situation déplaît au lieu de l'affronter. Le sommeil peut devenir ainsi un refuge, de même que l'imaginaire, ou dans les cas extrême la maladie mentale. C'est dans ce cas, une façon de nier le réel. Cette fascination pour un monde parallèle, peut se sublimer dans une vocation qui a trait à la maladie mentale, à la recherche sur la drogue ou sur le coma. L'hésitation propre au signe, se manifeste par une indécision parfois maladive, qui est un des problèmes à résoudre au cours de l'incarnation, à condition de ne pas être la proie des fantasmes, des peurs, ou de la domination des autres. Dans cette existence, il faudra sans doute passer par un sacrifice que l'âme devra effectuer consciemment, non pas avec masochisme mais avec recul, pour libérer de nouvelles potentialités d'affirmation. Il y a donc à opérer un travail intérieur dans le domaine des émotions, en évitant de s'apitoyer sur soi-même. Sur un autre plan, il est possible que l'âme ait connu des ambiances de spiritisme ou des dons de voyance qui ont été source de déséquilibre ou de chocs en retour. Il faut se réconcilier avec son intuition, l'accepter sans crainte lorsqu'elle se manifeste et surtout ne rien forcer dans ce domaine. La symbolique Lune Noire se situe toujours sur le pôle des extrêmes. Elle réveille une chose et son contraire. Voilà pourquoi le signe opposé risque d'offrir un exutoire lorsque le natif traverse une crise liée à la position de la Lune Noire. On peut être tenté de vivre le signe et la Maison opposés pour se libérer de la fascination exercée par la Lune Noire. Cela peut éventuellement engendrer un sentiment de mieux-être. Cela ne veut pas dire que l'on résout le problème. C'est une fuite, et une transformation qui ne s'opère pas.

Les rôles de provocateurs sont joués par les personnes qui lui semblent indispensables.

Le niveau inférieur

La personne perd souvent totalement le contrôle de ses actions et a un penchant pour la mystification et la déraison. Elle a une imagination sexuelle riche et elle est reliée à l'égrégore sombre, essayant d'obtenir le plaisir à tout prix. C’est un karma d’alcoolique, de toxicomane, d’espion, de maître chanteur, de criminel secret, de sorcier noir. Dans une vie antérieure, la personne a pu être un idéologue, un mage qui manipulait la psyché des gens en abusant de l'hypnose, un menteur, un rapporteur, et peut-être même a-t-elle été membre d'une organisation secrète d’allégeance satanique. Dans l’incarnation actuelle elle est sujette à toutes les mauvaises habitudes, aux suggestions, aux illusions et peut souffrir d'une maladie mentale, de folie ou du delirium tremens.

Le niveau intermédiaire

La personne risque de devenir misérable, pauvre et sans défense, allant à la dérive et vivant d'illusions et de superstitions. Elle peut être victime d'hypnose, de suggestion, de chantage et ses ennemis secrets peuvent préparer une vengeance. Dans l’incarnation précédente, la personne s'est chargée d'une mission secrète disgracieuse, espionnait, répandait des commérages et des rumeurs, induisait les autres en erreur. Elle entretenait peut-être un lien avec des sectes ou utilisait ses dons occultes ou musicaux au détriment des gens.  Dans cette vie, la personne est constamment confrontée à des situations obscures et confuses, souffre de peurs non motivées et de psychoses et elle peut se retrouver isolée des autres personnes, par exemple hospitalisée ou emprisonnée. Le danger pour elle vient des explosions nucléaires et de la radiation, de l’empoisonnement par des liquides nocifs, de la noyade et de l'alcoolisme. Il faut prendre garde à la compagnie de personnes vicieuses, aux ennemis secrets et aux sociétés secrètes, ainsi qu'à la vengeance.

Le niveau supérieur

A ce niveau la personne reconnaît facilement tous ses ennemis secrets, les gens vengeurs et les manipulateurs. Dans une vie antérieure, elle a connu toutes les nuances de la face sombre de la vie et elle a été initiée à la connaissance secrète mais ne l’a utilisé au détriment de personne. La personne a acquis l’immunité contre la toxicomanie, l'alcoolisme et les vices secrets. Elle est maintenant prudente avec l'hypnose, se détourne de l’occulte noir et combat elle-même ses illusions et ses craintes, analysant les motifs de ses propres actes. La mission de cette personne est la lutte contre les pseudo-religions, les sectes et la négativité dans les arts. A ce niveau, la personne devient un habitant des deux mondes - du réel et du métaphysique - et elle acquière la capacité de transformer ce qui est le conte de fées d'une seule personne en une réalité pour plusieurs.

Le commandement principal : métamorphose-toi de l'intérieur, combat tes peurs et tes illusions

 

LILITH en Maisons

 

Le secteur dans lequel se situe la Lune Noire indique dans quel domaine de la vie se déroulera l'aspect initiatique représenté par Lilith. D s'agit d'un sacrifice, d'un sentiment de manque qui va se manifester dans le secteur du thème où elle se trouve. Cela peut passer par une épreuve qui est un deuil réel ou symbolique. La Maison concernée ne signifie pas obligatoirement que l'âme a déjà commis une erreur dans ce secteur de la vie.

 

Maison I: Nous nous sentons "empêché d'exister" en tant d'individu. Nous pouvons alors tenter de le faire avec violence et nous prouver à nous-même que nous pouvons le faire malgré tout, et être tenté par la vie d'action, de combat, les armes, la volonté d'indépendance forcenée où nous rechercherons sans doute la puissance qui nous fait défaut. Ou bien nous pouvons aller dans l'extrême inverse: la non-violence, le pacifisme, le non-agir, le non-être, l'indécision, le manque d'affirmation de soi. On peut également sublimer ce besoin en aidant les victimes de la violence.

Ce secteur du thème, représente la personnalité. Celle-ci est particulièrement marquée par la symbolique de la Lune Noire, avec des questions sur la vie, la mort, la sexualité, une attirance pour les extrêmes. Cela se manifeste par une soif d'absolu avec des désirs et des rejets exacerbés. La personnalité est en relation avec l'inconscient, ce dernier est puissant. La Lune Noire en Maison 1 est en général la marque de quelqu'un qui dérange, qui a des réactions fortes. Le désir de puissance et la difficulté à s'intégrer cohabitent douloureusement. Chez un homme, cela marque l'emprise de l'Anima, son univers féminin avec tout ce que cela comporte d'irrationnel, d'imaginaire ou de possibilités de création avec parfois une tendance à l'homosexualité. Chez une femme, cela correspond davantage à l'expression d'un côté masculin et castrateur qu'elle manifeste de façon inconsciente. Femme fatale ou virago, elle se démarque et affiche une image de femme, différente du schéma inculqué. La personnalité "Lune Noire" a un sentiment de frustration qui s'exprime par le rejet ou la destruction. Dans certains cas, il existe un problème lié à la naissance, en particulier quand la Lune Noire est au même degré que l'Ascendant, n s'agit dans ce cas, d'un problème de gestation. Cela peut engendrer des angoisses et des questions existentielles. Si la personne accepte d'aller au fond de l'angoisse, elle peut développer une lucidité hors du commun et s'en servir pour progresser, pour devenir elle-même une initiatrice à l'égard des autres. Le Karma passe par l'angoisse qui est à rencontrer et à transformer en énergie positive. Le risque est de rechercher des situations qui sont néfastes pour l'être, comme s'il lui fallait se confronter à cela pour se trouver lui-même.

 

Maison II: Ici, nous nous sentons empêché de posséder et de jouir des bienfaits de la vie matérielle. Nous allons donc sans doute essayer de le faire malgré tout et pouvons rechercher le confort, les attachements, les enracinements, chercher la conservation, la jouissance des sens. Dans l'autre sens, nous rechercherons la non-possession, le détachement des choses matérielles, le dénuement en fustigeant le "matérialisme" des autres. Nous pouvons enfin sublimer ce besoin par l'aide à ceux qui manquent.

C'est le secteur des acquis, des dons, de l'argent. L'âme doit rencontrer des remises en question sur ces plans-là. On peut y trouver soit une avidité soit un rejet par rapport à l'argent, ou un refus de s'identifier aux biens matériels. C'est une ambivalence faite de fascination ou de rejet par rapport à l'argent et à la puissance qu'il représente. L'évolution passe par un sacrifice dans le domaine des finances ou des possessions. Il existe un deuil à effectuer en ce qui concerne le pouvoir matériel. Cela peut s'entendre par une démarche personnelle mais dans certains cas, ce sont les événements qui obligent à cela. Le natif doit apprendre à perdre. La peur de manquer peut empoisonner l'existence même si la personne est nantie. Le natif peut souffrir d'un manque de moyens qui est réel ou subjectif. Il s'agit dans ce cas, d'une difficulté à se donner consciemment les moyens.

 

Maison III: Nous nous sentons empêché de communiquer avec notre environnement. Nous ne maîtrisons pas nos pensées. Nous allons donc probablement essayer de le faire malgré tout en nous intéressant à tout ce qui concerne ce secteur: la parole, le bavardage, l'écriture, les études, l'accumulation de connaissances, la recherche et la fréquentation de "frères" et de "sœurs" et on va bien entendu en faire trop. Ou bien l'inverse: le mutisme, le renoncement à parler, à étudier, à connaître. Nous pouvons enfin sublimer en apportant notre l'aide à ceux qui ne parlent pas, mal ou plus.

Ce secteur représente l'entourage, les frères et sœurs, les études, les petits voyages. La vie peut imposer des prises de conscience à partir du deuil du frère ou d'une sœur sur le plan réel ou symbolique. Il s'agit parfois du frère qu'on aurait voulu avoir et qu'on n'aura jamais avec toute la frustration que cela comporte. Dans ce cas, cela est vécu comme un manque. La sexualité, présente dans la signification de la Lune Noire, suggère dans certains cas, des rapports incestueux entre frères et sœurs ou une fascination pour l'inceste. Joëlle de Grave laine attribue à la lune noire en ni, une problématique liée au deuil d'un aîné. Ce décès qui n'est pas toujours formulé par les proches, s'inscrit dans l'inconscient pour celui qui prend la place du mort et qui naît en second lieu. Il s'ensuit dans ce cas, une relation névrotique à l'échec car l'être a un problème d'identité. Il rivalise inconsciemment avec la mort. En maison 3, il peut y avoir un sacrifice par rapport aux études. Le natif peut se sentir motivé pour effectuer des études qui lui seront interdites par les circonstances. Cela peut engendrer un complexe lié à l'intellectualité. Les transformations de l'âme s'effectuent sur le plan de la communication. Bien que la maison ni soit en relation avec les routes, les transports, la Lune Noire n'indique pas une fatalité dans ce domaine! Toutefois, il est clair que les accidents peuvent être suscités par l'inconscient. Avec cette position de la Lune Noire, une réflexion s'impose sur la charge symbolique que représentent les désagréments que l'on se créent et que l'on rencontre dans les voyages ou dans les déplacements.

 

Maison IV: Nous nous sentons empêché d'éprouver affectivement une vie familiale et intime. Nous allons donc essayer de nous en fabriquer une mais ce sera toujours sujet à problèmes. L'on peut alors soit essayer de vivre cela en essayant de nous en construire une malgré tout "avec les moyens du bords". Nous expérimenterons donc sans doute l'insécurité, le sentiment d'abandon, de n'avoir pas de passé, pas de "chez-soi". Nous pouvons sublimer cela en aidant ceux qui se sentent oubliés et abandonnés.

Cette position met en œuvre une problématique familiale. Il s'agit de la famille dont on est issu ou du foyer que l'on crée soi-même. L'âme garde en mémoire les erreurs du passé, qui l'ont conduite à désavouer son patrimoine culturel ou familial, à rejeter les valeurs familiales ou à s'y enfermer de façon néfaste. Il en résulte le désir et la peur de construire un foyer. Cette attirance est vécue comme un idéal qui peut équilibrer et en même temps comme quelque chose qui peut détruire. Ces questions réveillent un passé enfoui dans l'inconscient, n existe souvent un karma familial. La personne doit résoudre un problème lié aux origines, aux racines. Cela peut être en rapport avec un déracinement ou une impossibilité à "se poser", à s'enraciner. En s'incarnant, l'âme choisit cette famille dans laquelle est elle née et dont elle porte l'héritage inconscient qui l'obligera à se trouver elle-même.

 

Maison V: Nous nous sentons empêché de nous exprimer et d'extérioriser nos sentiments pour nous sentir reconnu. Nous essayerons malgré tout et nous en ferons probablement trop, car nous pouvons essayer de ressembler à tous les aspects les plus extérieurs de cette expression: clinquant, paraître… Puis nous ferons mine de renoncer et flagellerons sans doute ceux qui peuvent sans complexe affirmer leurs sentiments parce que nous ne le pouvons pas, et devenir tyrannique ou méprisant. Nous pouvons malgré tout nous investir profondément dans une création ou les enfants pour sublimer ce vide.

Ce secteur est en relation avec l'image de soi, la création, l'enfant. En ce qui concerne la maternité, cette position de la Lune Noire se situe à l'ambivalence de la fascination et du refus de se reproduire que ce soit dans la gestation de l'enfant ou de la création. L'âme en s'incarnant, sait qu'elle aura à faire le deuil de l'enfant sur le plan réel ou symbolique. Cette contradiction entre le désir et le rejet de l'enfant, est la manifestation d'un problème lié à ce qu'on projette sur l'enfant, ce qu'on lui demande d'être. L'enfant imaginaire est puissant, avant même d'être né. Celui-ci est désiré et impossible. Cela vient d'un problème lié à sa propre identité, avec attirance et refus de ce que l'on est. fl en résulte un problème de création, car cette dernière ne sera jamais assez parfaite ni suffisamment représentative de l'image que l'on se fait de soi-même. La création pressentie comme imparfaite peut être paralysée dans l'œuf. La Lune Noire en V donne le besoin de créer et l'angoisse à le faire librement. C'est un travail sur l'acceptation de soi qui est demandé à l'être qui s'incarne. Cela peut passer par un sacrifice lié à l'amour ou à l'enfant. L'âme a une dette karmique à cet égard ce qui ne signifie pas qu'elle soit soumise à un échec incontournable dans cette vie. Mais il lui faudra apprendre à accepter puis à dissoudre l'ego, du moins dans sa dimension narcissique, avant de découvrir qu'elle peut donner à l'enfant dans le sens large du terme et vivre l'amour détaché de la quête de son propre miroir.

 

Maison VI: Nous nous sentons empêché de nous sentir utile et de mener une vie quotidienne régulière. . Nous allons chercher à tout prix à réaliser cela par divers moyen. Nous faire semblant de renoncer mais risquons alors de venir critique, cassant et distant vis à vis de tout. Nous pouvons enfin sublimer ce manque en inventant des manières de nous rendre utile ou en aidant les autres à se sentir utile grâce à ce que nous aurons découvert.

Ce secteur correspond au travail, au quotidien, à la santé, n est également en rapport avec la subordination, l'acceptation des contraintes ou de tout ce qui nous donne un sentiment de limitation. La Lune Noire ainsi placée, signale un problème a-priori avec ces différents plans. La personne peut ressentir un sentiment d'infériorité, avoir tendance à se mettre en situation de subordination ou au contraire refuser toute forme de hiérarchie. Elle a quelque chose à régler par rapport au travail et au quotidien. Cela se manifeste parfois par le refus du travail et du quotidien ce qui engendre une difficulté d'insertion. Ses crises d'évolution peuvent se manifester par des maladies psychosomatiques. La maladie (la sienne ou celle d'un proche) prend un caractère initiatique. Lorsqu'il y a somatisation, c'est parfois une tendance à expier à travers la maladie que l'on se donne. La Lune Noire en Maison VI n'exclut pas un fond dépressif. Lorsque la personne a dépassé cela, elle peut devenir thérapeute à son tour. Cette vocation à soigner les autres peut être mise en œuvre soit au niveau du psychisme soit au niveau du corps. On peut être médecin ou psychothérapeute.

 

Maison VII: Nous nous sentons empêché de vivre une vie de couple et d'avoir des rapports satisfaisants avec les autres. Nous allons donc probablement chercher à  vivre ces rapports tant bien que mal, en testant tous les moyens pour le faire. Nous pouvons aussi y renoncer et tendre vers l'isolement relationnel ou bien sublimer en aidant les autres à vivre leur vie de couple en leur enseignant ce que nous auront découvert au cours de nos recherches.

Dans ce secteur qui fait face à l'Ascendant, se tissent les liens avec autrui. La Maison VII représente les autres d'une façon générale, et aussi la relation privilégiée, que représente le couple. Ce secteur de la vie sera source de prises de conscience et de transformations. L'association ou le lien avec le partenaire dans le sens large du terme demeure un problème. Car c'est dans cette relation que s'engouffrent les tendances inconscientes de la personnalité. Cela se manifeste par l'attirance vers un partenaire impossible. L'Autre peut être désiré et nié à la fois. n existe une attirance et un rejet du lien idéal, une exigence dans la relation, une quête d'absolu qui engendre des liens instables ou décevants. La Lune Noire est la synthèse d'autres composantes du thème qui pourront apporter un éclairage supplémentaire. Sa présence en Maison VII invite à regarder attentivement les valeurs masculines ou féminines présentes dans la personnalité, à méditer également sur l'histoire familiale et voir comment chacun reconnaît la place à l'Autre dans toute forme de relation. Tant que l'être n'a pas compris ce que contient pour lui cette fascination de la relation impossible, il peut avoir tendance inconsciemment à aller chercher une personne qui la rejette et qui est donc frustrante à son égard. L'évolution passe par un sacrifice réel ou symbolique qui se situe dans la relation aux autres et dans la relation de couple. Celles-ci peuvent demeurer pendant longtemps "le point noir " de l'existence jusqu'à ce que l'âme opère une transformation totale dans sa façon de considérer les autres. Elle est ensuite capable de leur apporter autant qu'elle a su découvrir.

 

Maison VIII: Nous nous sentons empêché de nous transformer en profondeur par les émotions. Nous allons donc nous y investir tant bien que mal et tout ce qui a trait à la mort (symbolique ou non) nous intéressera probablement. Nous pouvons aussi essayer d'ignorer la mort mais l'angoisse sera alors très forte et nous pouvons devenir manipulateur, jouet de nos émotions morbides. Nous pouvons sublimer cet aspect en nous intéressant aux problèmes de la vie et de la mort et en aidant les autres à passer ces caps trans-formatifs par ce que nous aurons nous-même découvert.

Ce secteur du thème symbolise les héritages, l'argent non-gagné, la relation à la mort, la maladie, les opérations, les transformations. Le natif peut effectuer des prises de conscience à partir du renoncement à un héritage, il peut s'agir également d'un héritage empoisonné qui sera source d'épreuves ou de complications. Le domaine des finances, le monde des affaires, peuvent apporter des retournements de situations qui seront source de métamorphose. La question de la mort est présente soit par des décès autour de soi, soit parce qu'on est fasciné par ce sujet. L'ambivalence entre l'attirance et le rejet, se manifeste par un côté suicidaire ou par des angoisses de mort. Un travail intérieur de métamorphose et d'acceptation de la mort peut dans un deuxième temps permettre à la personne de développer l'aide aux autres dans le rapport à la mort ou par l'aide aux mourants. La sexualité est source de transformation. Désirée ou refusée, il arrive qu'elle s'accompagne d'expériences traumatisantes qui font partie de l'évolution.

 

Maison IX: Nous nous sentons empêché de ressentir les vérités et la connaissance profondes et la vie en société. Nous nous mettrons alors en quête de la Vérité et de la vie sociale ou bien essayerons de les nier en nous réfugiant dans un conformisme et l'isolement social, tout en gardant alors un questionnement non satisfait et frustrant. Nous pouvons sublimer et aider les autres à la recherche de la Vérité en leur proposant ce que l'on a découvert.

Ce secteur est le domaine de la philosophie, des idéaux, de la recherche d'évolution. Il est également en rapport avec l'étranger, les voyages, le lointain. Le natif aura un deuil à effectuer par rapport à un idéal. Il peut s'agir de la philosophie ou de la religion qui a été inculquée par la famille ou par le milieu dans lequel il a vécu. Cela passe par un rejet qui peut donner un sentiment de manque, de vide, un désarroi, dans la mesure où il comporte l'abandon des croyances. Le natif peut ainsi vivre une forme de conversion dans le sens plein du terme, avec de la révolte, un refus par rapport à l'enseignement traditionnel. Cela passe par le rejet des valeurs établies et de l'idéal qui lui a été inculqué. La Lune Noire en Maison IX peut s'exprimer par une privation par rapport à la connaissance, à l'érudition. Dans ce cas, c'est le désir de faire de hautes études et la frustration de ne pouvoir le faire. Le natif devient alors autodidacte. Cela fait partie de son parcours et de ses transformations. C'est aussi une forme de contestation par rapport à l'enseignement. Il y a parfois fascination par rapport à l'étranger avec insatisfaction car ce désir n'est jamais assouvi. Cela peut être à l'inverse le rejet de l'étranger. Dans une théorie développée par Joëlle de Grave laine, la Maison IX pourrait correspondre au moment de la conception, qui est le début de l'incarnation. Celle-ci aboutissant à une naissance physique à l'Ascendant, point du thème qui nous renseigne sur la naissance elle-même. Dans cette optique, la Lune noire en IX attire l'attention soit sur un refus de s'incarner soit sur le fait que l'enfant n'était pas désiré. Il en résulte une difficulté à vivre son incarnation.

 

Maison X: Nous nous sentons empêché d'avoir des responsabilités, du pouvoir et de nous élever dans l'échelle sociale. Nous nous mettrons alors en quête de moyens divers de parvenir à nous élever malgré tout, ou bien nous pouvons avoir envie de renoncer à une forme quelconque de pouvoir, en fustigeant alors ceux qui le font et en compensant par des engagements multiples sans conséquences. Nous pouvons aussi sublimer et aider les autres à progresser dans la société par les moyens que nous avons découvert.

Cette position signale un karma avec la mère. C'est un lien karmique dont il faudra apprendre à se libérer, ce qui ne pourra se faire que par une transformation en profondeur. Ceci est inconscient au départ et engendre des métamorphoses au fil de l'existence. La maison X est en relation avec la vie extérieure. Elle représente la destinée. Cette position de la Lune Noire se manifeste par un refus de la norme sociale. Le natif rejette les schémas établis ou les fonctions honorifiques. Il choisit en général une voie originale. Ambivalent par rapport au pouvoir, il peut être tenté d'abdiquer au moment précis ou il réussit. Tout ce que comporte la symbolique Lune Noire est particulièrement activé dans la façon d'être et d'agir. Avec cette position de la Lune Noire, le natif peut devenir un initiateur à l'égard des autres, ou un "accoucheur d'âme", il s'épanouit en tout cas, dans une voie qui sort des sentiers battus.

 

Maison XI: Nous nous sentons empêché de participer à une vie fraternelle de groupe. Nous allons donc essayer d'y parvenir malgré tout par diverses expériences. Nous pouvons aussi faire mine d'y renoncer et fustiger ceux qui le font en dénonçant les "fausses amitiés et les groupes "négatifs". Nous pouvons enfin sublimer en aidant les autres à s'intégrer dans un groupe en utilisant ce que nous avons découvert dans notre quête.

Ce secteur est le domaine des amitiés et des projets. Le natif a une quête de perfection dans ce qu'il attend de ses amis. Il a une exigence qui rend les relations difficiles. Sa soif d'absolu dans ce domaine, l'incite à manquer d'indulgence. Cette attente peut être tellement importante pour lui, qu'il peut être tenté de rejeter la relation pour éviter la frustration liée à l'imperfection. Avec la Lune Noire en Maison XI, il peut y avoir le deuil réel de l'amitié exceptionnelle ou le deuil symbolique de cet idéal inaccessible. Une amitié karmique fera partie des transformations et des prises de conscience qui peuvent réorienter la vie psychique ou les projets. La métamorphose peut passer par la trahison d'un ami, ou une blessure liée à l'investissement affectif dans la relation amicale. Sur un autre plan, il existe un risque de nourrir un projet qu'on n'accomplira jamais. La personne se fixe un objectif inaccessible, elle s' auto-punit ou s'interdit d'atteindre celui-ci, tant qu'elle n'a pas compris ce qu'elle investit réellement dans cet idéal.

 

Maison XII: Nous nous sentons empêché de nous donner affectivement au monde. Nous allons donc probablement partir en quête de cela à travers diverses expériences. Nous pouvons aussi vouloir y renoncer en fustigeant un monde que nous jugerons mauvais et malsain parce que nous ne pouvons y rentrer. Nous pouvons enfin sublimer en soutenant les autres à travers la compassion, la religion ou l'art.

La maison XII est un emprisonnement. Cette position de la Lune Noire est annonciatrice d'un sacrifice, d'un emprisonnement réel ou symbolique. La Lune Noire qui correspond à l'inconscient, comporte des analogies avec l'univers de la maison XII. C'est le poids du secret, l'univers caché, le secret qu'on recueille, celui qui existe au fond de soi, un secret enfoui dans l'inconscient qui appartient à la généalogie, et qui est actif sur le plan psychologique. Cela peut renforcer les attirances et les peurs irrationnelles. En positif, cette position favorise un travail sur l'inconscient. Elle permet de puiser au fond de soi. Elle donne une affinité avec les mécanismes de l'inconscient, les questions sur la folie ou tout ce qui a trait au secret et à l'emprisonnement. Transcendée cette énergie peut permettre au natif de découvrir la psychanalyse, de devenir psychiatre, ou de puiser dans l'inconscient pour enrichir sa propre vie. Cette position de la Lune Noire accentue la nécessité de vivre un renoncement. Le Karma est lié à la santé ou à l'enfermement physique ou mental. Les crises d'évolution peuvent passer par une somatisation. A l'inverse, la maladie peut également être une épreuve initiatique.

 

Les conjonctions de la Lune Noire avec les planètes apportent des éléments d'informations importants. Elles correspondent en gros à l'interprétation des signes correspondants.

Ainsi, une Lune Noire conjointe au Soleil aura le même type d'impact que si la Lune Noire était placée dans le signe du Lion, la Lune Noire conjointe à la Lune correspondra à une position en Cancer, la conjonction avec Vénus à une position dans les signes Taureau/ Balance etc.

Les conjonctions sont toujours les aspects les plus puissants dans un thème. Nous ne verrons ici que celles-ci. Les oppositions sont également importantes, et l'énergie d'une planète en opposition avec la Lune Noire sera également vécue comme une difficulté.

Voyons ensemble les conjonctions avec les planètes personnelles. Pour les

conjonctions avec les autres planètes il suffit de suivre la même logique…

Comme pour la Lune Noire en signe et en maison, les difficultés proviennent d'un passé d'excès dans le domaine concerné. Aujourd'hui, cela représente une puissante énergie disponible, mais nous nous sommes cette fois-ci "programmés" nous-même pour que nous vivions l"'effet Lune Noire" à une dimension supérieure.

 

Lune Noire en aspect :

 

Les aspects à la Lune Noire représentent des énergies qui sont fortes mais qui demeurent souvent inconscientes au départ de la vie. La planète aspectée est liée à un passé karmique, à des expériences négatives ou traumatisantes. Elle est un foyer obscur même lorsqu'elle est en bon aspect. Dans ce cas, les expériences du passé peuvent être réactivées de façon constructive mais l'aspect comporte toujours une ambivalence, y compris avec un risque de somatisation. Cela peut se manifester dans les moments difficiles de la vie.

 

Lune Noire conjointe au Soleil: l'expérience de son unité intérieure, de la manifestation de sa volonté et de sa masculinité est empêchée. L'image du père peut ici faire défaut ou être écrasante. L'image de soi pose donc problème. On peut donc se survaloriser pour essayer de compenser cette difficulté ou bien faire mine de renoncer à toute volonté et rayonnement propres en fustigeant ceux qui les vivent normalement en les enviant secrètement.. L'on peut donc être en quête constante de soi et sublimer ce manque en aidant ceux qui ont du mal à trouver leur unité grâce aux expériences que nous aurons acquis dans notre recherche.

L'être a un karma avec le père. Son évolution actuelle passe par le deuil réel ou symbolique du père. C'est comparable à un parcours initiatique qui implique un renoncement, un sacrifice. Le Soleil représente l'énergie vitale. La relation à la vie doit se transformer. Il peut y avoir un fond conscient ou inconscient, d'autodestruction qui est à dépasser. L'éveil se fera dans l'anéantissement d'une certaine image du père. Ce que l'on projette dans l'image paternelle, douloureuse ou idéalisée, fera partie de l'évolution. La métamorphose conduit à l'acceptation de soi-même. L'être doit résoudre un problème d'identité. Il faut apprendre à s'aimer soi-même et à aimer la vie. En bons aspects, cela réveille un hyper-lucidité, une exigence qui s'est construite dans d'autres vies et qui peut aider à guider les autres ou à incarner un pouvoir.

 

Lune Noire conjointe à la Lune: L'expérience de sa féminité, de son imaginaire et de ses émotions est empêchée. C'est ici l'image de la mère qui fait défaut ou est écrasante. De la même manière que pour le Soleil, on peut donc vouloir sur compenser ou bien faire mine de renoncer à toute activité en fustigeant ceux qui vivent normalement leur féminité en les enviant secrètement.. Si l'on part en quête de sa féminité l'on peut ensuite faire bénéficier les autres de ce qu'on aura trouvé.

L'âme doit résoudre un karma avec la mère, avec l'enfant. Il peut s'agir de l'enfant symbolique que l'on a au fond de soi ou de la relation à l'enfant et à l'enfantement. Des drames anciens ou un culpabilité profonde peuvent être à l'origine d'une relation difficile avec la mère ou avec l'enfant. Cela peut s'exprimer par une ambivalence d'attirance et de rejet de l'image féminine et maternelle. L'être doit gagner son autonomie, accepter de croître intérieurement, de grandir en se réconciliant avec son passé, son enfance, et avec la féminité. En bons aspects, on a accès à l'inconscient. On peut écouter son instinct. On peut puiser dans les sciences psychiques pour se relier aux autres et se laisser guider par la vie. Il peut y avoir attirance pour des expériences dangereuses que l'on pressent comme formatrices.

 

Lune Noire conjointe à Mercure: L'expérience de la communication, des échanges, de l'expression, de la pensée est empêchée. L'on peut alors chercher à sur compenser ou à partir en quête du secret de la communication et en faire profiter les autres ou bien faire mine de renoncer à toute communication en fustigeant ceux qui la vivent normalement en les enviant secrètement.

C'est la notion de communication qui est concernée. Il peut y avoir une difficulté d'expression. L'être a mal utilisé la connaissance dans une autre vie. Il a joué avec le langage, la parole, la communication, à des fins contraires à son évolution. Il revient aujourd'hui avec des cas de conscience sur la prise de parole, qui aujourd'hui, se doit d'être vraie. Le natif peut souffrir d'un problème d'expression, d'une prise de parole difficile. En positif, le verbe est tranchant, percutant, avec une expression originale même si cela soulève de la désapprobation autour de soi. Les crises d'évolution peuvent se manifester par des problèmes nerveux.

 

Lune Noire conjointe à Vénus: L'expérience de l'amour, du désir, des attachements est empêchée. L'on peut alors chercher à sur compenser ou partir en quête des secrets de l'amour à travers la quête du l'amour parfait, absolu, pour en faire profiter les autres ou bien faire mine de renoncer à tout amour en fustigeant ceux qui le vivent normalement en les enviant secrètement.

Les difficultés affectives et sexuelles sont en rapport avec des erreurs perpétuées dans l'autre vie sur le plan de l'amour. Des traumatismes ou au contraire des abus ont engendré un karma affectif. Il y a à résoudre une ambivalence entre la fascination et le refus de la sexualité. Il peut y avoir attirance pour des situations que l'on a déjà vécues même si elles sont difficiles. Cela peut passer par des moments de haine ou au contraire par une quête d'absolu dans la relation amoureuse. Cet aspect engendre de l'insatisfaction, avec parfois une recherche de l'impossible, ou un désir de transcendance. La métamorphose doit se faire sur le plan affectif. L'âme doit se réconcilier avec l'amour et avec la sexualité. En bon aspects, la personne peut lier la sexualité et la création artistique. Elle pressent instinctivement les liens qui se trament entre les êtres.

 

Lune Noire conjointe à Mars: L'expérience de l'action, de la virilité et de la combativité sont empêchés. L'on peut alors chercher à sur compenser et partir en quête des secrets de l'action en visant l'action parfaite et en faire profiter les autres ou bien faire mine de renoncer à toute activité en fustigeant ceux qui la vivent normalement en les enviant secrètement.

II existe un karma qui est lié à la violence et à l'agression. Les conflits ont été source d'expériences négatives que l'âme garde en mémoire. L'âme a pu être le témoin d'une violence qui laisse des traces inconsciemment. La relation aux armes, à l'agressivité, réactive des expériences vécues dans une autre vie. Cela peut se manifester par l'attirance ou par le rejet de tout ce qui a trait à la violence, aux pulsions, aux instincts. Dans un thème masculin, cela suggère un problème de virilité ou une difficulté à vivre la relation sexuelle avec peur ou agressivité. Il peut y avoir des angoisses liées à la prise de décision, au fait de trancher net dans les situations. En positif, l'être peut transcender le danger, assumer instinctivement des situations difficiles. Les prises de conscience se font par l'affirmation du libre-arbitre.

 

Lune Noire conjoint Jupiter : Des erreurs commises sur le plan de la sociabilité se répercutent sur l'image sociale actuelle et sur l'investissement personnel dans ce domaine-là. L'être doit résoudre une ambivalence entre le conformisme ou le non-conformisme. De même qu'il lui faudra apprendre à se transformer à travers des épreuves liées à son image de marque. L'évolution karmique se fait à travers le pouvoir social qui peut être rejeté ou désiré avec avidité. L'être doit trouver son identité indépendamment de la réussite extérieure, n peut y avoir un karma avec la loi, la justice, le pouvoir en général. Un travail intérieur doit s'effectuer sur le plan de la bienveillance et de la générosité. En bons aspects, l'être doit concilier des cas de conscience et la réussite sociale, des questions intérieures sur l'orgueil. Il peut avoir le sens inné du jeu social sans en être dupe. fl peut mettre sa générosité au service d'un milieu difficile.

 

Lune Noire conjoint Saturne : L'âme, en s'incarnant s'est infligée des épreuves qui la confrontent à la dureté. Il peut y avoir un fond dépressif. L'évolution doit se faire en acceptant de s'assouplir, de réfléchir sur les exigences que l'on s'impose et qu'on impose aux autres. Elle a tendance à perpétuer un idéal de perfection qu'elle a nourri dans l'autre existence. Un passé d'austérité lui a appris à ériger des règles qu'elle doit modifier aujourd'hui sous peine d'entretenir ses propres frustrations. Selon les signes et les aspects, il se peut aujourd'hui, qu'elle refuse au contraire tout ce qui lui rappelle l'austérité qu'elle a déjà connu. Elle doit dans tous les cas opérer un détachement et apprendre à nuancer. Même en bon aspect, il y a une attirance pour la tristesse ou pour la gravité des choses.

 

Lune Noire conjoint Uranus : La personne a vécu des traumatismes liés à la liberté, la créativité, l'indépendance, une certaine violence parfois. Elle a connu un contexte instable qu'elle recherche inconsciemment ou qu'elle refuse. La marginalité peut être vécue comme quelque chose d'attirant, de viscéral. Cela peut également être rejeté selon les expériences qui s'y rattachent. En aspects harmonieux ou dis-harmonieux, la Lune Noire et Uranus exacerbent les prises de conscience, l'irrationnel, la créativité. Le potentiel est intéressant, à condition de savoir canaliser ce qui vient à la conscience. L'être a une capacité de détachement. Les étapes d'évolution se font par crises.

 

Lune Noire conjoint Neptune : Cela peut être une fascination pour la fuite, pour; l'irréel, une recherche d'évasion. Des expériences psychiques ont été source de traumatisme et d'égarement dans l'autre vie. L'âme est aujourd'hui sensible à la dimension spirituelle ou à tout ce qui a trait au mystère, y compris dans l'ambiguïté et la malhonnêteté. Elle revient sans doute avec une certaine intuition. Elle a mal utilisé les dons qui lui avaient été confiés. L'ensemble des autres éléments karmiques permettent de préciser si les erreurs étaient vécues sur le plan matériel, psychique, ou spirituel. Ses expériences aujourd'hui, l'obligeront à se clarifier sous peine de connaître une forme de déperdition. Il se peut simplement que les dons de médiumnité d'une autre vie, lui soient interdits dans cette incarnation. En positif, elle peut se relier avec subtilité à l'univers de l'inconscient, et communiquer avec son guide spirituel.

 

Lune Noire conjoint Pluton : L'âme a connu la violence dans l'autre vie. Elle a traversé des situations extrêmes. Elle n'a pas su contrôler ses pulsions et revient avec un destin difficile qu'il lui faudra traverser. Le désir de puissance, les instincts, l'intolérance, seront à transformer dans cette vie. Quels que soient les aspects, elle est tentée de libérer ses énergies de façon excessive. Elle peut être l'instrument d'un destin collectif.

 



"Notre existence personnelle est quelque chose de minuscule, pourquoi en faire le centre de ses préoccupations ?… Que sont vos petits problèmes en regard de l’immensité, de la richesse de cette vie que vous présente un enseignement spirituel ?

 

Si vous gardez encore et toujours votre regard tourné sur vous-même, sur ce qui vous plaît ou vous déplaît, sur ce qui vous convient ou ne vous convient pas chez les autres, vous ne vous mettrez jamais vraiment au travail et vous resterez englouti sous un monceau de choses insignifiantes, alors que l’espace infini s’ouvre devant vous.

 

Cessez de tourner autour de vous, de votre conjoint, de vos enfants, de vos proches, de vos voisins… Croyez-vous que les astres fixent leur regard sur votre vie familiale ou sociale ? C’est à vous de tourner votre regard vers les astres et tout le monde s’en portera mieux."

 

Omraam Mikhaël Aïvanhov

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0
0633813535

consultation :