Rêves et Symboles

Est-ce que tout le monde rêve ?

 

Oui. Des expériences en laboratoire ont prouvées que nous rêvons plus au cours de la phase de sommeil “paradoxal” appelé REM (en Anglais : Rapid Eye Movements, soit Mouvements Oculaires Rapides). Pendant le sommeil paradoxal, le cerveau est très actif, les yeux bougent de droite à gauche sous les paupières et les gros muscles du corps sont détendus. Nous n’allons pas entrer dans les détails mais sachons que le sommeil paradoxal se produit toutes les 90 - 100 minutes, 3 ou 4 ou 5 fois par nuit et la phase de sommeil paradoxal devient de plus en plus longue à chaque cycle. La dernière phase REM peut durer 45 minutes. Les rêves moins agités se produisent à d'autres moments du sommeil.

 

Pourquoi certaines personnes ont des difficultés à se souvenir de leurs rêves ?

Certaines personnes n’ont aucune difficulté à se souvenir de plusieurs rêves d’une nuit, quant à d'autres, ils se souviennent de temps en temps d’un ou même d’aucun. Presque tout ce qui arrive pendant le sommeil - y compris les rêves, les pensées qui se produisent pendant la nuit et les souvenirs que l’on a quand on se réveille rapidement - est oublié le lendemain matin. Il existe quelque chose dans le phénomène du sommeil qui empêche de se souvenir de ce qui s'est passé et beaucoup de rêves sont perdus avant d'être enregistrés. Parfois, le souvenir d’un rêve resurgit soudain pendant la journée ou le lendemain, ce qui veut dire que la mémoire n'est pas totalement perdue mais pour une raison quelconque, il est très difficile à récupérer. Le sommeil et les rêves sont aussi affectés par une variété de drogues et de médicaments, y compris l'alcool. D’un autre côté, l'arrêt soudain de certains médicaments peut provoquer des cauchemars. Il est conseillé de parler à votre médecin de tout médicament ou drogue que vous utilisez.

 

Les rêves sont-ils en couleur ?

 

La plupart des rêves sont en couleur, bien qu’on ne puisse pas le réaliser, soit parce qu'il est difficile de les mémoriser ou parce que la couleur est un élément naturel de l'expérience visuelle. Ceux qui font plus attention aux couleurs pendant la journée sont plus susceptibles de voir les couleurs dans leurs rêves.

 

Comment puis-je améliorer ma capacité à me souvenir des rêves ?

 

Avant de dormir, affirmez que vous voulez vous souvenir de vos rêves. Gardez un papier et un stylo ou de quoi enregistrer sur votre table de chevet. Lorsque vous vous réveillez, essayez de bouger le moins possible et ne pensez pas à ce que vous allez faire pendant la journée. Ecrivez tous vos rêves et vos images rapidement avant qu’ils ne s’effacent. Toute distraction peut vous empêcher de vous souvenir de vos rêve. Si vous n’arrivez pas à vous souvenir du rêve entier, essayez de vous souvenir de la dernière chose qui était dans votre esprit avant le réveil, même si ce n’est qu’un vague souvenir.

 

Les rêves ont-ils un sens ?

 

Alors que les scientifiques continuent à débattre sur la question, beaucoup de gens se servent de leurs rêves, que ce soit seul ou avec d'autres, ils savent qu'ils sont très importants. Les rêves sont utiles pour en apprendre davantage sur les émotions, les pensées, les comportements, les motivations et les valeurs du rêveur. Beaucoup trouvent que les rêves peuvent les aider à résoudre des problèmes. Certains artistes, écrivains et scientifiques, ont souvent des idées créatives grâce à leurs rêves.

 

Comment puis-je apprendre à interpréter mes rêves ?

 

La chose la plus importante à garder à l'esprit est que vos rêves sont le reflet de vos pensées, de vos émotions et que les personnes, les actions, les lieux et les sentiments présents font partie de vous. Certains experts affirment que les rêves sont typiques ou archétypiques et que le rêve et les éléments du rêve sont communs à différentes personnes, cultures et époques. Cependant, la même image ou symbole vont avoir différentes significations pour différentes personnes. Par exemple, un éléphant dans un rêve peut signifier quelque chose pour un gardien de zoo et signifier autre chose pour un enfant dont le jouet préféré est un éléphant en peluche. Pour cette raison, les livres qui proposent des interprétations de rêves, ou « dictionnaire des rêves » ne sont pas à prendre à la lettre. Réfléchissez sur ce que chaque élément du rêve représente pour vous ou vous rappelle, en notant les similitudes entre ces associations et ce qui se passe dans votre vie, en étant patient et persistant vous pourrez apprendre à interpréter vos rêves. Il peut être très utile de tenir un journal des rêves et de réfléchir sur le contenu des rêves qui se sont produits sur une longue période de temps pour obtenir une image se rapportant à votre cadre de vie.

 

Qu'est-ce que cela signifie quand je fais constamment le même rêve ?

 

Des rêves récurrents, qui peuvent être répétés pendant des années, peuvent être considérés comme tout autre rêve. On peut trouver des similitudes entre le rêve et les pensées, les sentiments, les comportements et les motivations du rêveur. Comprendre la signification d'un rêve récurrent peut parfois aider le rêveur à résoudre un sujet contre lequel il a lutté pendant des années.

 

Est-il normal de faire des cauchemars ?

 

Les cauchemars sont très fréquents chez les enfants et moins fréquents chez les adultes. Souvent, ils sont causés par le stress, des traumatismes, des difficultés émotionnelles, des drogues, des médicaments ou la maladie. Cependant, certaines personnes ont souvent des cauchemars qui apparemment ne sont pas liés à leur vie. Des études récentes suggèrent que ces personnes ont tendance à être plus ouvertes, plus sensibles et plus émotionnelles que la moyenne.

 

Est-il vrai que la personne qui rêve qu’elle meurt ou qu’elle fait une chute, meurt vraiment pendant son sommeil ?

 

Non, cette croyance n'est pas vraie. Beaucoup de gens ont rêvé qu’ils mourraient ou qu’ils tombaient et sont en vie pour nous le raconter ! Vous pouvez explorer le sens de ces images, si déjà, vous explorez les autres images qui surgissent dans vos rêves. Toutefois, si certains aspects de vos rêves suscitent des inquiétudes ou de la détresse, consultez un professionnel de la santé sur le sujet.

 

Les rêves peuvent-ils prédire l'avenir ?

Il existe de nombreux exemples de rêves qui semblent avoir prédit des événements futurs. Certains peuvent être mis sur le compte du hasard, d’une mémoire imparfaite, ou de l’acte de réunir inconsciemment des informations que vous connaissez déjà. Peu d’études ont été réalisées sur les rêves prémonitoires, tels que les rêves télépathiques ou clairvoyants. Les résultats varient car ce type de rêve est difficile à étudier dans un environnement de laboratoire.

 

Est-il possible de contrôler les rêves ?

 

Vous pouvez souvent influencer vos rêves avec des autosuggestions avant de dormir. Une autre méthode pour influencer les rêves est nommée « rêve lucide », dans lequel vous êtes conscient du fait que vous dormez et en train de rêver. Certaines personnes expérimentent ce type de rêve spontané. Il est possible d’apprendre à rêver en étant lucide, on augmente ainsi la capacité à influer le cours du rêve au fur et à mesure qu’il se déroule. Certaines choses du rêve sont plus faciles à contrôler que d’autres et probablement qu’un contrôle complet est impossible. Certains professionnels travaillant sur les rêves se questionnent sur le fait d’essayer de contrôler les rêves et préfèrent stimuler les rêveurs à prendre plaisir et à comprendre leurs rêves.

 

Conseils pour se souvenir de ses rêves:

 

Remplir un verre d'eau et en boire 1/2 avant de se coucher et le poser sur la table de nuit 

Ouvrir un cahier des rêves avec un crayon sur la table de nuit

S'auto programmer: toute la nuit et à tout les points de vue je me souviens de mes rêves le matin quand je me lève.

Je note mes rêves sur mon cahier après avoir bu la seconde 1/2 du verre.

 

LE SECRET DES RÊVES 

 

 

Les rêves digestifs

De la même façon que notre corps élimine ce dont il n'a pas besoin et garde ce qui lui est nécessaire pour grandir, se fortifier et se nourrir, notre esprit rejette pendant la nuit les tensions et les informations de la journée, et conserve seulement ce qui lui est indispensable pour continuer à vivre. Exemple : si vous vous disputez avec quelqu'un pendant la journée et que vous exprimiez votre violence contre lui la nuit (ce que vous n'avez pas osé faire dans la réalité), c'est un rêve digestif.

Le principe premier de ce type de rêve est sa fonction vitale. Nous rêvons plusieurs fois par nuit, même si nous n'en avons pas le souvenir.

Les rêves digestifs nous permettent de libérer nos tensions. Nous ne garderons que celles qui sont nécessaires . Notre mémoire se doit d'être sélective pour ne pas sombrer dans la folie.

 

Les rêves prémonitoires et télépathiques

Les rêves prémonitoires nous donnent la faculté d'être hors temps, de voir des événements qui ne sont pas encore arrivés. Les rêves télépathiques, eux, montre notre faculté d'être hors distance, de voir des événements qui se passent sur l'instant à des milliers de kilomètres.

 

Les rêves éveillés

Ils surviennent quand nous sommes arrêtés à un feu rouge, dans le train, allongés sur une plage ou au bord d'une rivière... n'importe où pourvu que notre mental se taise pour laisser place à l'imaginaire. Les images se succèdent, s'entremêlent, nous calment ou nous bousculent, mais elles expriment toujours quelque chose qui va au-delà de notre quotidien. C'est un élargissement de la conscience qui casse les barreaux de notre prison mentale.

 

Les rêves symboliques

Le langage symbolique est un langage universel. Poésie, musique, conte, peinture, le symbole éclate dans tout ce qui est création.

Les rêves symboliques nous font découvrir une science infuse, une connaissance que nous avons de nous-même et de notre parcours.

On peu souligner que rêves digestifs et rêves symboliques peuvent se mêler. Nous avons à apprendre, à discerner ce qui est à privilégier et ce qui appartient aux images connues de notre quotidien.

 

Le langage symbolique est fait de mots-images appelés archétypes. Les archétypes appartiennent à l'inconscient collectif, notre mémoire commune. Ce sont les racines, les fondations sur lesquelles nous pouvons nous appuyer pour soumettre à l'éclairage de notre conscience ces ombres qui surgissent dans notre sommeil.

Nous sommes tous semblables et tous différents. Sur un tronc commun, chaque famille greffe sa propre identité. Il va être intéressant de traduire ce qui nous est semblable et ce qui nous est particulier.

 

Ce mariage, dans nos rêves, de facteurs individuels et de données collectives détermine les premières règles de l'interprétation, fondées sur un va-et-vient entre l'approche universelle (nos rêves s'expriment dans un langage symbolique commun à toute l'humanité) et l'approche personnelle (certains éléments du rêve ont un sens particulier pour le rêveur en fonction de son histoire personnelle, de ses appréhensions ou de ses goûts). Ainsi, dès le départ, on comprendra que tout personnage rencontré dans nos rêves nous renvoie à nous même, excepté lorsqu'il s'agit d'une personne qui, dans notre vie actuelle, est une source de conflit ou d'intérêt particulier. Il faut donc s'appliquer à discerner la nature des événements qui ont lieu dans le rêve, et bien séparer ce qui est d'ordre symbolique de ce qui ne l'est pas.

Nous pouvons approcher d'un rêve, quelquefois être en osmose totale, souvent ne pas réussir à le décrypter. Qu'importe! Il montrera son nez plus tard ou jamais, mais il ne nous laissera pas indifférent puisqu'il s'exprime dans une langue qui est la nôtre. Si elle nous est étrangère, c'est que nous sommes encore étranger à nous-mêmes et à notre raison d'être dans cette vie qui nous est prêtée. Décrypter nos rêves est alors le moyen de nos dégager peu à peu de l'ignorance et de tendre vers la connaissance.

Le langage populaire nous oriente déjà, car il exprime une connaissance innée : se faire des cheveux, couper les cheveux en quatre, avoir du mordant, croquer la vie à pleines dents, avoir les dents longues, en avoir plein le dos, etc. Les proverbes possèdent une sagesse insoupçonnée. Pourquoi exprimons-nous toute cette connaissance sans en avoir vraiment conscience ? Peut-être que, au fond de nous, nous savons.

 

Le rêve utilise spontanément, souvent au pied de la lettre, cette connaissance. À sa manière, il entretient le dialogue entre notre individu et l'univers en mélangeant «  à notre sauce » les symboles.

 

Les quatre éléments

La Terre, le Feu, l'Air et l'Eau. Ils ne peuvent exister l'un sans l'autre, ce sont les 4 piliers de la vie.

Comme la vie, l'harmonie ne peut s'épanouir en nous que dans l'interaction des éléments dans leur dimension symbolique. Nos rêves vont indiquer quel élément est absent ou en excès et quel autre va s'épanouir.

La Terre représente ainsi nos acquis, nos richesses, nos racines, notre éducation, nos études, notre pays. En un mot, nos fondations.

Le Feu symbolise l'énergie et tout ce qui en découle : la violence, l'action, le travail, la sexualité.

L'Air symbolise l'esprit et tout ce qui y est associé : l'intelligence, les idées, les projets, la communication, les voyages.

L'Eau symbolise l'affect : l'émotion, l'amour, la vocation.

 

 

Quand ils sont positifs, les éléments témoignent de nos forces et de nos qualités.

 

 

La Terre positive

C'est posséder des fondations, une maison, un bagage culturel, une éducation qui nous a permis de nous épanouir. Des richesses intérieures ou extérieures nous ont donné des bases solides, comme un paysan qui n'a encore rien planté mais qui est satisfait de posséder une terre productive et cultivable.

 

 

Le Feu positif

C'est avoir de l'énergie, une sexualité équilibrée, un travail qui nous plaît. Dynamisme, action, tout est au programme et nous bénéficions alors d'une défense naturelle contre les agressions.

 

 

L'Air positif

C'est déployer une intelligence vive, savoir développer nos idées, nos projets ou être doué pour les échanges et la communication. Mais un rêve très marqué par l'élément Air peut aussi être un présage de nouvelles arrivant par surprise.

 

L'Eau positive

C'est être équilibré dans son émotionnel, avoir été nourri affectivement, avoir reçu beaucoup d'amour, être capable d'en donner ou être riche d'une vocation permettant de s'épanouir dans un métier passionnant.

Mais qu'un seul élément soit en souffrance et rien ne va plus dans notre vie. Cette souffrance peut provenir tout autant d'un excès que d'un manque.

 

La Terre négative

En manque : c'est souffrir d'une absence de bases, être orphelin, exilé de son pays, sans culture, à la rue.

En excès : c'est subir ou avoir subi une pression familiale, connaître le désir de possession, la démesure dans l'attachement aux lieux, aux objets et aux biens matériels, être ou avoir une mère abusive, une famille envahissante.

 

Le Feu négatif

En manque : c'est manquer d'énergie, par paresse ou fatigue. Absence de désirs sexuels. Difficulté à se motiver, à trouver et garder un travail. On évite toute confrontation ou conflit.

En excès : violence. Nous ne maîtrisons pas nos colères. Notre sexualité nous emporte et mène la danse. Le travail nous submerge et prend tout notre temps.

 

L'Air négatif

En manque : c'est avoir des difficultés à communiquer, être sourd, aveugle ou muet. Nous avons de la peine à préciser notre pensée ou nos idées.

En excès : notre mental est roi ; nous avons un petit vélo dans la tête. Passionné par notre ordinateur, nous lui donnons le plus clair de notre temps. Nous nous soûlons de paroles.

 

L'Eau négative

En manque : absence d'affectivité dans note enfance, d'amour dans notre vie. Sécheresse de coeur, absence d'émotions.

En excès : nous sommes noyés par nos émotions, donnons tout aux autres sans préserver ce qui nous est essentiel ; nous aimons tous le monde et n'importe qui.

 

 

Dans de nombreux rêves nous découvrons qu'en dehors des éléments eux-mêmes (sous les différentes formes que chacun peut prendre) d'autres objets expriment également ce qui s'y rapporte : des plantes, des animaux, des véhicules, des aliments, etc.

 

Plantes reliées à la Terre

En premier lieu vient évidemment les arbres, mais la symbolique terrienne recouvre plus généralement presque tout ce qui a pris racine : les légumes et les fruits (principalement ceux qui poussent dans ou près du sol, ail, oignons, pommes de terre, carottes, courgettes, etc.) ; mais aussi certaines fleurs, l'herbe, les plantes céréalières (blés, maïs, riz, seigle, etc.) ou encore les chardons, les cactus, etc. Les plus nobles sont l'arbre et, dans notre culture, le blé.

 

Animaux reliés à la Terre

Nous pouvons foncer dans notre vie, nous ne pouvons échapper à ce qui nous a construits.

Les chevaux, bœufs ou taureaux, vaches, éléphants, rats, mulots, ânes, moutons, chameaux, chiens, cochons, lapins, bisons, cerfs, biches, singes, hippopotames, kangourous, rhinocéros, sangliers, vers de terre, fourmis, puces, serpents, cafards, etc. Le plus nobles est le cheval.

 

Véhicules reliés à la Terre

Ce sont les moyens que nous avons ou que nous choisissons pour fonctionner dans la vie de tous les jours : autocar, métro, train ou vélo, voiture, chariot, moto, etc.

 

Objets reliés à la Terre

Les cailloux, pierres précieuses, bijoux, aimants, armoires, cassettes, boites, balais, billets de banque ou pièces de monnaie, sacs, valises, briques, brouettes, chaussures, enclumes, établis, marteaux, tables, truelles, etc.

 

Nourriture reliée à la Terre

Le pain, bien sûr, mais aussi le sel, la farine, les fruits, etc. Pratiquement toutes les nourritures appartiennent à la symbolique de l'élément Terre : soupe, etc.

 

Plantes reliées au Feu

De nombreuses fleurs jaunes ou rouges (tournesols, pivoines, etc.) et certains fruits et plantes évoquent l'idée de feu : oranges, citrons, tomates, absinthe, tabac, etc.

 

Animaux reliés au Feu

Tous les félins, tigres, panthères, chats, etc. Le plus noble est le lion.

 

Véhicules reliés au Feu

Les fusées.

 

Objets reliés au Feu

Les paratonnerres, soufflets, grilles anti-feu, barbecues, allumettes, bougies, torches, etc.

 

Nourriture reliée au Feu

Le poivre, les piments, alcools (Eau + Feu), oranges, citrons, melons, tomates...

 

Plantes reliées à l'Air

Les fleurs de pissenlit séchées, le pollen.

 

Animaux reliés à l'Air

Tous les oiseaux : aigles, colombes, moineaux, cigognes, etc. Les insectes volants : abeilles, scarabées, mouches, etc.

 

Véhicules reliés à l'Air

Les avions, ballons dirigeables, soucoupes volantes, planeurs, parachutes, ULM ou deltaplanes, etc.

 

Objets reliés à l'Air

Les cerfs-volants, échelles, drapeaux, étendards, éventails, flèches, épées, couteaux, foulards, journaux, livres, ventilateurs, haut-parleurs, etc.

 

Nourriture reliée à l'Air

Les salades et , en général, tout ce qui est feuillu.

 

Plantes reliées à l'Eau

Les algues et toutes les plantes poussant dans l'eau : nénuphars, roseaux, etc. La vigne peut aussi être liée, dans l'esprit du rêveur, au vin et donc à l'élément liquide.

 

Animaux reliés à l'Eau

Les grenouilles, crocodile, poissons de toutes sortes, dauphins, baleines, huîtres, oursins, crabes, phoques, pieuvres, etc.

 

Véhicules reliés à l'Eau

Les paquebots, bateaux, radeaux, sous-marins, etc.

 

Objets reliés à l'Eau

Les amphores, bouteilles, verres, vases, coupes, tasses, carafes, casseroles, soupières, robinets, cuillères, etc. Tous les récipients, mais aussi les éviers, lavabos, baignoires...

 

Nourriture reliée à l'Eau

L'eau, le vin, toutes les boissons.

 

En dehors des éléments et de leurs attributs, bien que souvent en interaction avec eux, il existe d'autres grands symboles universels.

 

La maison, c'est nous.

Sa taille, sa beauté, son délabrement parlent de notre possibilité, de notre état.

Sa toiture symbolise notre intelligence, nos idées, comment se comporte notre tête.

Ses ouvertures, portes et fenêtres, représentent notre ouverture aux autres.

Ses murs, notre force et notre solidité ou notre fragilité.

Ses fondations, ce sur quoi nous nous appuyons : nos bases, nos expériences.

Qu'il s'agisse d'églises, de châteaux, ou de masures, c'est toujours de nous qu'il est question.

À l'intérieur, le vestibule : l'entrée, les abords de notre vraie personnalité.

Le salon : l'accueil des autres.

La salle à manger : le partage avec eux.

La cuisine : le lieu alchimique de la transformation possible de nous-mêmes.

La chambre à coucher : notre intimité.

La salle de bains : l'affectif.

La cave : nos origines, les profondeurs de notre inconscient familial et collectif.

Le grenier : le mental, l'esprit, les idées, le lieu de l'imaginaire et de la création.

L'état de certaines parties de cette maison évolue en rêve et nous indique dans quelle partie nous aurons des difficultés ou des facilités.

 

Les lieux

Campagne, montagne, rues, villes, plages, etc.

Beaux ou sinistres, ils expriment ce que nous sommes en train de vivre ou d'endurer, ou comment nous sortir d'une situation ou encore comment bien utiliser nos chances.

 

Les objets

Les moyens à utiliser ou à écarter.

 

La situation dans l'espace

La droite : l'action, la faire, le devenir.

La gauche : l'intériorité, le passé, l'expérience.

Le haut : l'évolution, l'effort à faire, l'aboutissement, le ciel.

Le bas : les profondeurs, l'incarnation, la terre, l'acquis des connaissances de l 'inconscient collectif.

 

Les couleurs

Le bleu : la réceptivité.

Le rouge : l'activité.

Le jaune : l'énergie humaine.

Le blanc : l'énergie cosmique.

Le vert : la fertilité de nos actions.

Le noir : l'humus, la pourriture nécessaire pour faire pousser et développer la fertilité. Peur, ignorance, ferment de la connaissance future.

Le rose ou le chair : l'incarnation.

 

Les paroles entendues ou exprimées et les écrits trouvés sont directement notre inconscient qui s'exprime dans sa sagesse.

 

Les nombres

Langage structuré de tout ce qui est vie, cosmos, musique, architecture et langage du diamant de connaissance qui nous habite.

1, un : l'unité primale, notre individualité, le début d'une action à entreprendre.

2, deux : la dualité, le couple, les deux parties de nous, « être et faire ».

3, trois : symbole de soi en trois perceptions grâce à l'harmonie entre l'intelligence du corps, l'intelligence de l'âme (l'instinct) et l'intelligence de l'esprit ( notre mental).

4, quatre : symbole terrestre ; solidité, sécurité.

5, cinq : symbole des cinq sens ; ouverture, échange.

6, six : le sixième jour de la Création, la réalisation, la joie affective.

7, sept : le septième jour, le repos, la perfection, la facilité, la victoire.

8, huit : l'interaction entre le monde d'en haut et le monde d'en bas. Chiffre de l'infini : l'équilibre, la loi, le mode d'emploi.

9, neuf : symbole de fin de cycle, c'est le dernier chiffre avant de recommencer. Le 9 appelle le 1 pour former 10, le nouveau cycle. Quand on rêve de neuf, il fait faire du neuf...

 

Les actions

Perdre son sac : perdre ses moyens.

Perdre sa carte d'identité, son permis de conduire, etc. : on ne sait plus qui l'on est, comment sa conduire dans la vie.

Perdre ses clés : l'image parle d'elle-même, on a perdu « les clés », on ne sait plus que faire.

Perdre ses bijoux ou des objets précieux : perte de la confiance en soi, on ne reconnaît plus les richesses que l'on possède.

Si, au contraire, on « trouve », c'est la découverte se toutes les possibilités qu'on a en soi.

Ne plus pouvoir courir, parler, voir, entendre : paralysé par les événements de sa vie, on est momentanément pétrifié, envahi par la peur de vivre.

 

Tous les personnages d'un rêve nous représentent ou se rapportent à nous : accoucher d'un enfant, c'est accoucher de soi-même ; voir un blessé ou un malade exprime notre propre malaise. Mais cette règle n'est pas applicable lorsque le personnage du rêve est une personne jouant un rôle crucial, au même moment dans notre vie.

 

LES RÊVES INSPIRÉS

 

Il existe des songes plus forts que les rêves symboliques. Ils nous attrapent par les cheveux et nous jettent au petit matin sur le bord de notre lit, hagards et démunis ou au contraire éblouis par le sentiment d'une soudaine découverte. Notre éveil devient alors un éveil : ce qui vient de défiler devant nos yeux intérieurs, c'est la recette pour trouver notre harmonie, longtemps recherchée sans succès.

Si nous n'avons pas encore compris, le rêve deviendra récurrent jusqu'à ce que des changements véritables interviennent, dans notre tête comme dans notre vie.

Ces rêves d'éclaircissement profond peuvent prendre plusieurs formes.

 

Les rêves messages :

Souvent clairs et évidents, parfois plus complexes, ils sont semblables aux « grands rêves » que mentionnent les traditions. Ces songes semblent venus d'ailleurs pour nous délivrer un message, une prédiction, une révélation.

 

Les rêves inspirés :

La lumière vient aussi quand nous la demandons. Nous nous couchons avec une question importante en tête, implorant l'univers tout entier de nous apporter une solution, et celle-ci nous arrive par le biais d'un rêve. Nous découvrons alors que le rêve peut être commandé pour apporter des réponses.

 

Les rêves récurrents :

Ceux qui reviennent, identiques ou presque, pour nous indiquer qu'une évolution est à faire.

 

Les rêves refondateurs :

 

Ces rêves importants accompagnent très souvent les moments de notre vie où nous nous remettons profondément en question, notamment lorsque nous effectuons une démarche thérapeutique.

 

 

Energies Sacrées Les Rêves
Naoned Arzh Bro - Energies Sacrées Les R
Document Adobe Acrobat 39.7 MB
Chenagstang Nida - L'art tibétain des rê
Document Adobe Acrobat 4.6 MB
Comment interpréter ses rêves
interpreter-reve.pdf
Document Adobe Acrobat 187.2 KB
Dictionnaire des maladies psychosomatiques
le grand dictionnaire des malaises et de
Document Adobe Acrobat 5.2 MB
Les rêves selon la théosophie
Leadbeater_CW_Reves.pdf
Document Adobe Acrobat 465.6 KB
Symboles de la science sacrée
guenon_symboles-de-la-science-sacree.pdf
Document Adobe Acrobat 2.6 MB

0633813535

geobiologue47@gmail.com